Menu
A+ A A-

Le brut monte légèrement, marché prudent après le week-end pascal

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, dans un marché sans grand élan après la trêve du weekend pascal, et au lendemain d'indicateurs décevants aux États-Unis et en Chine, les deux premiers pays consommateurs de brut au monde.

Vers 10H35 GMT (12H35 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 111,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 34 cents par rapport à la clôture des échanges électroniques de lundi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 6 cents à 97,13 dollars, après s'être élevé la veille à 97,80 dollars, un sommet depuis un mois et demi.

"Les prix du pétrole entament ce nouveau trimestre sur une note haussière, ignorant des indicateurs économiques moins bons qu'attendus publiés lundi aux États-Unis et en Chine", et susceptibles d'alimenter les craintes pour la vigueur de la demande de brut dans ces deux pays, observaient les analystes de Commerzbank.

Selon l'indice des directeurs des achats du secteur manufacturier publié lundi par l'association professionnelle ISM, l'activité des industries manufacturières a marqué le pas en mars aux États-Unis après trois mois de hausse, enregistrant un repli plus prononcé que prévu par les analystes.

Par ailleurs, si la production manufacturière en Chine s'est notablement accrue au mois de mars, au plus haut niveau depuis près d'un an selon un indicateur publié lundi par le gouvernement, elle est restée bien inférieure au niveau sur lequel tablaient les analystes, témoignant de la timidité de la reprise économique du géant asiatique.

Cependant, "les prix ont trouvé un peu de soutien dans des propos du ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi, qui prévoit que la demande pour le brut produit par l'Arabie saoudite (premier pays exportateur au monde, ndlr) devrait progresser au second trimestre, notamment en Asie", notait-on chez Commerzbank.

Ces propos encourageants pour la consommation énergétique asiatique rassuraient ainsi quelque peu les opérateurs.

Par ailleurs, "de nombreux investisseurs spéculatifs misent à nouveau sur une hausse des prix du baril" à moyen terme, et se positionnent donc à l'achat sur le marché du pétrole, ce qui contribue également à renforcer les cours, ont ajouté les experts de Commerzbank.

En revanche, le WTI restait malgré tout cantonné mardi dans une fourchette étroite autour de l'équilibre, pâtissant de la fermeture depuis vendredi de l'oléoduc américain Pegasus, qui transporte du brut canadien de l'Illinois (nord) au Texas (sud), vers les raffineries du golfe du Mexique.

Cette fermeture est survenue après la découverte d'une fuite de l'oléoduc du géant pétrolier américain ExxonMobil dans l'Arkansas (sud-est).

"La fermeture de Pegasus a arrêté dans son élan le WTI", qui s'était nettement renforcé la semaine dernière, car une partie des acheminements habituellement acheminés par l'oléoduc vont "probablement être redirigés vers Cushing", le principal terminal pétrolier du pays, situé dans l'Oklahoma (sud), et gonfler les stocks déjà très élevés du site, a indiqué Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.

Cushing abrite les stocks de brut texan servant de référence au calcul du cours du pétrole à New York, et les niveaux historiquement élevés de ces réserves atteints en 2012 avaient fortement pesé sur le WTI. Ces stocks avaient cependant quelque peu décru début 2013 avec l'augmentation des capacités de l'oléoduc Seaway destiné à désengorger Cushing.

rp



(AWP / 02.04.2013 13h05)


Commenter Le brut monte légèrement, marché prudent après le week-end pascal


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite