Menu
A+ A A-

Ouverture en baisse à New York, en attendant les stocks de brut aux USA

prix-du-petrole New York New York : Le prix du baril de pétrole new-yorkais a débuté la séance en baisse mercredi, plombé par l'anticipation d'une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et par un renchérissement du dollar.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai lâchait 20 cents à 96,14 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le cours du pétrole, qui avait grimpé la veille à son plus haut niveau depuis cinq semaines, était entraîné à la baisse par la prévision d'une nouvelle augmentation des réserves de pétrole brut américain.

Ainsi, la fédération API a estimé mardi soir qu'elles avaient enregistré une forte hausse de 3,7 millions de barils la semaine dernière, tandis que les réserves de Cushing, le plus gros terminal pétrolier du pays, se sont à nouveau gonflées après des semaines de repli.

Des estimations jugées de mauvais augure avant les chiffres officiels du Département américain de l'Énergie (DoE) attendus en cours de séance, et considérés comme un baromètre de la demande énergétique du pays.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une progression bien plus modeste, de 700.000 barils seulement, des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 22 mars.

Ces stocks avaient enregistré un recul inattendu la semaine précédente, après avoir gonflé d'environ 23 millions de barils en deux mois, ce qui avait alimenté les inquiétudes sur la surabondance d'or noir aux États-Unis et plombé le cours du WTI.

La hausse de la monnaie américaine face à l'euro participait aussi à la pression sur les prix du baril new-yorkais, le renchérissement du billet vert rendant moins attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le marché "est très influencé en ce moment par le facteur monétaire", a remarqué Bill Baruch, de iiTrader.com. "Si le dollar ne parvient pas à maintenir son avancée et rechute, alors le pétrole reprendra probablement sa progression. Mais si le dollar continue de grimper, alors le brut restera sous forte pression".

Cette faiblesse de la monnaie européenne était nourrie par les incertitudes persistantes sur la crise chypriote et l'impasse politique en Italie depuis les élections de fin février.

"Une salve de données économiques négatives en provenance d'Europe, depuis la confirmation du recul du PIB au Royaume-Uni et en France, à la baisse de l'indice de confiance en zone euro ou aux faibles ventes de détails en Espagne et en Italie" contribuait aussi aux craintes des investisseurs sur la solidité de l'économie de la zone euro, a remarqué Matt SMith, de Schneider Electric.

jq



(AWP / 27.03.2013 14h59)


Commenter Ouverture en baisse à New York, en attendant les stocks de brut aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 17:02

    Les stocks de pétrole brut gonflent encore aux Etats-Unis (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté plus fortement que prévu la semaine dernière, alimentés par une production...

    mercredi 21 novembre 2018 à 16:10

    Le pétrole se reprend avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et en attendant les...

    mercredi 21 novembre 2018 à 15:33

    Soudan du Sud: le secteur pétrolier revit avec l'accord de p…

    Juba: Le gouvernement sud-soudanais a affirmé mercredi que la signature d'un accord de paix en septembre avait aidé à relancer le secteur...

    mercredi 21 novembre 2018 à 14:55

    Donald Trump remercie l'Arabie saoudite pour la baisse du pr…

    Washington: Le président américain Donald Trump a remercié mercredi l'Arabie saoudite pour la baisse du prix du pétrole, au lendemain de son...

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite