Menu
A+ A A-

Asie: le brut baisse à cause d'inquiétudes autour du cas chypriote

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie au lendemain de la signature d'un accord pour le sauvetage financier de Chypre qui n'a pas levé toutes les incertitudes quant à la vulnérabilité d'économies périphériques dans la zone euro.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai cédait neuf cents, à 94,72 dollars tandis que le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance abandonnait 13 cents, à 108,04 USD.

Le brut a terminé en nette hausse lundi à New York après l'annonce de l'accord chypriote mais des déclarations du président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, indiquant que ce plan "pourrait servir de modèle au reste de la zone euro", ont ravivé les craintes des investisseurs et freiné la progression des cours de l'or noir.

Les détenteurs de comptes dans d'autres pays susceptibles de devoir faire appel à l'Europe pour éviter la faillite "se demandent si le plan de sauvetage de Chypre ne crée par un précédent", relève ainsi à l'AFP Ker Chung Yang, analyste chez Phillip Futures à Singapour.

L'accord de principe conclu entre le président chypriote et les dirigeants de l'Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI), puis avalisé par l'Eurogroupe, garantit à l'île un apport de 10 milliards d'euros moyennant de douloureux sacrifices pour les Chypriotes.

Laïki Bank (Popular Bank en anglais), la deuxième banque du pays, va être mise en faillite de manière ordonnée et les titulaires de comptes dépassant 100'000 EUR auprès de la Bank of Cyprus vont subir une ponction de l'ordre de 30% de leurs avoirs.

Jeroen Dijsselbloem a donc laissé entendre que ces mesures pourraient s'appliquer à d'autres pays à l'avenir mais il a ensuite fait machine arrière en affirmant que Chypre était un cas spécifique.

"Les programmes d'ajustement macro-économique sont faits sur mesure en fonction de la situation du pays concerné et aucun modèle ou patron n'est utilisé", a souligné M. Dijsselbloem dans un court communiqué.

Il n'empêche que le cas chypriote "a rendu beaucoup de gens nerveux", souligne l'analyste Jonathan Barratt de Barratt's Bulletin à Sydney. "La question est +à qui le tour?+", estime-t-il.

Lundi, le baril WTI avait gagné 1,10 USD pour terminer à 94,81 USD sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), son plus haut niveau depuis le 20 février. A Londres, le Brent avait terminé à 108,17 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 51 cents par rapport à la clôture de vendredi.

jh



(AWP / 26.03.2013 06h32)


Commenter Asie: le brut baisse à cause d'inquiétudes autour du cas chypriote


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite