Menu
RSS
A+ A A-

En hausse, aidé par l'Iran, le marché scrute les élections en Italie

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole limitaient leurs gains lundi en fin d'échanges européens, dans un marché aidé par les tensions persistantes dans le dossier du nucléaire iranien, mais faisant montre de prudence face aux incertitudes sur l'issue des élections législatives en Italie.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 114,74 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 64 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, gagnait 17 cents à 93,30 dollars.

Pendant une grande partie des échanges européens, "un fléchissement du dollar a contribué à tirer vers le haut les prix du pétrole", les achats de brut libellés dans la monnaie américaine devenant ainsi plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises, observait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

A l'unisson des places boursières, le marché du pétrole a par ailleurs profité initialement d'un regain d'optimisme des opérateurs alimenté par l'espoir de voir la coalition de gauche menée par le chef du Parti démocrate Pier Luigi Bersani remporter les élections législatives en Italie, et poursuivre les réformes mises en place par le gouvernement de Mario Monti.

Mais la diffusion d'estimations donnant un avantage au Sénat à la coalition de droite menée par l'ancien Premier ministre Silvio Berlusconi a refroidi les investisseurs, effrayés par la perspective de majorités opposées à la Chambre et au Sénat.

Dans la foulée, et "parallèlement à un fort mouvement de vente sur les Bourses et d'une remontée du dollar, les prix du pétrole ont abandonné une partie de leurs gains", notait M. Hewson.

Le marché du brut restait cependant aidé par les inquiétudes persistantes des opérateurs sur l'issue des négociations entre l'Iran et les pays du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne), interrompues mi-2012, et qui doivent reprendre mardi.

"Ces tensions géopolitiques soutiennent les cours du pétrole, car il est peu probable que les négociations de mardi entre le groupe 5+1 et Téhéran aboutissent à des avancées notables sur le dossier du nucléaire iranien", que les occidentaux soupçonnent d'avoir des visées militaires, soulignait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy.

Les cours du baril avaient déjà amorcé vendredi un timide rebond, alimenté par des achats à bon compte après une dégringolade de plus de 4,50 dollars au cours des séances de mercredi et jeudi.

Les analystes du cabinet JBC Energy expliquaient d'ailleurs cette chute temporaire par une correction technique après un mouvement d'achats excessifs de la part des investisseurs spéculatifs fin janvier et début février, "plutôt que par un changement dans les fondamentaux (offre et demande) du marché pétrolier".

Dans ce contexte, "le net repli en février de l'indice PMI sur l'activité manufacturière en Chine n'est pas parvenu à peser sur les prix du pétrole", dans un marché "convaincu que la demande pétrolière de la Chine (deuxième pays consommateur, ndlr) va continuer de croître" dans les prochains mois, observaient les analystes de Commerzbank.

L'expansion de la production manufacturière en Chine est tombée en février à son plus bas niveau en quatre mois, selon un indicateur provisoire publié lundi par la banque HSBC.

ds



(AWP / 25.02.2013 18h45)



Commenter En hausse, aidé par l'Iran, le marché scrute les élections en Italie

Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite