Menu
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché peu animé peinant à trouver une direction

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient mercredi en cours d'échanges européens, fluctuant au sein d'une fourchette étroite dans un marché peu animé et prudent à la veille des statistiques hebdomadaires sur les stocks américains d'or noir.

Vers 11h25 (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, valait 117,37 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 15 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour l'échéance de mars, dont c'est le dernier jour de cotation, montait de 33 cents par rapport à la clôture de mardi, à 96,99 dollars.

"Les volumes d'échanges restent très modérés, même après le retour depuis mardi sur le marché des investisseurs américains, qui étaient absents lundi à l'occasion d'un jour férié" aux Etats-Unis, observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

La prudence des opérateurs continuait d'être entretenue par les incertitudes politiques dans la zone euro, avant des élections législatives en Italie, et par des craintes que la récente montée des cours finisse par enrayer la demande mondiale d'or noir, comme le redoute l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

Par ailleurs, "le Brent continue de pâtir d'un léger reflux des tensions géopolitiques" au Moyen-Orient, alors que l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, Chine et Allemagne) reprennent leurs négociations sur le programme nucléaire controversé de Téhéran le 26 février après plus de huit mois d'interruption, soulignait M. Kryuchenkov.

Selon M. Kryuchenkov, les investisseurs devraient de surcroît se montrer réservés jusqu'à la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), repoussée exceptionnellement à jeudi contre mercredi d'habitude en raison du lundi férié aux Etats-Unis.

D'après les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 2,2 millions de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 15 février.

Les réserves d'essence sont quant à elles attendues en baisse de 800.000 barils, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en recul de 1,5 million de barils.

Le niveau des réserves à Cushing, principal terminal pétrolier du pays (situé dans l'Oklahoma, sud des Etats-Unis) et où est stocké le brut texan servant de référence au WTI, devrait être à nouveau scruté par les opérateurs.

al



(AWP / 20.02.2013 12h45)


Commenter Le brut hésite, dans un marché peu animé peinant à trouver une direction


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite