Menu
A+ A A-

Le brut remonte, dans un marché revigoré par l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole regagnaient un peu de terrain jeudi en fin d'échanges européens, dans un marché quelque peu revigoré par des chiffres encourageants sur l'emploi américain, mais la prudence persistait cependant au lendemain d'un rapport de l'AIE jugé inquiétant sur la demande.

Vers 17H00 (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 118,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 16 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour l'échéance de mars gagnait 60 cents à 97,61 dollars.

"Les prix du pétrole ont reçu un coup de fouet à la hausse après les statistiques meilleures qu'attendu sur les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis", observait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

En effet, pour la deuxième semaine consécutive, ces nouvelles inscriptions ont reculé, tombant à 341'000 demandes allocations de chômage du 3 au 9 février, soit bien moins que les 365'000 nouveaux chômeurs attendus, un signal encourageant sur la solidité de la reprise économique américaine.

Ces chiffres ont permis aux cours du brut d'effacer les pertes enregistrées dans les échanges européens, estompant quelque peu le morosité liées aux inquiétudes sur les perspectives économiques de la zone euro, qui s'est enfoncée dans la récession au quatrième trimestre 2012, a noté M. Hewson.

Cependant, le Brent, bien qu'en hausse, restait cantonné dans une fourchette étroite dans un marché toujours empreint de prudence.

Le marché continuait en effet de digérer un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) publié mercredi, dévoilant un abaissement de 90'000 barils par jour des prévisions de l'institution pour la demande mondiale de brut en 2013 en raison "de conditions macroéconomiques médiocres".

Dans ce contexte, le marché avait largement ignoré mercredi les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) diffusés mercredi, faisant état d'une hausse de 600'000 barils, quatre fois moins forte qu'attendu, des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

En effet, bien que très inférieure aux attentes, "la légère hausse des stocks de brut a été tout de même un peu décevante car (la fédération professionnelle API) avait publié mardi son estimation d'une forte chute hebdomadaire, de plus de 2 millions de barils (..) De plus, la production de brut américaine a augmenté (la semaine dernière) à son plus haut niveau en 20 ans, un élément de nature à peser" sur les prix, a expliqué Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Les opérateurs restaient par ailleurs attentifs aux tensions géopolitiques toujours vives au Moyen-Orient, notamment dans le dossier du nucléaire iranien.

L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont indiqué jeudi ne pas être parvenus à conclure un accord sur un plan de vérification du programme controversé de Téhéran, un échec de mauvais augure avant la reprise dans moins de deux semaines de discussions clés entre l'Iran et les grandes puissances du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie + Allemagne).

rp



(AWP / 14.02.2013 18h31)


Commenter Le brut remonte, dans un marché revigoré par l'emploi américain


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite