Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York après les chiffres sur l'emploi américain

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole étaient en baisse vendredi peu après l'ouverture à New York, touchés par l'annonce d'un ralentissement surprise de l'emploi en janvier aux Etats-Unis et par des problèmes techniques affectant la production de produits pétroliers dans le pays.

Vers 14H25 GMT (15h25 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars perdait 86 cents à 96,63 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) alors que son prix s'affichait dans le vert en tout début de séance.

Les embauches ont nettement ralenti en janvier aux Etats-Unis où le taux de chômage a augmenté pour la première fois depuis octobre.

L'économie américaine a créé officiellement 157'000 emplois de plus qu'elle n'en détruisait ce mois-là, soit bien moins qu'en décembre et moins que ce qu'attendaient les analystes.

Mais la réaction initiale des courtiers à la publication de ces chiffres a été plutôt positive, car le recul de janvier "a été compensé par une importante révisions à la hausse des chiffres des mois précédents", selon Matt Smith de Schneider Electric.

Le marché digérait par ailleurs des signaux contradictoires en provenance de Chine, deuxième consommateur mondial de brut, où l'expansion de l'activité manufacturière a légèrement ralenti en janvier, selon le gouvernement, alors que la banque HSBC a au contraire mesuré la plus forte hausse de cet indicateur depuis deux ans.

Les investisseurs se préparent aussi "à l'entrée dans une nouvelle saison de maintenance des raffineries américaines", ce qui fait pression sur les prix des produits pétroliers, selon Phil Flynn, de Price Futures Group.

Et ils s'inquiètent toujours des problèmes techniques auxquels est confronté l'opérateur de l'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud), vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique, a ajouté M. Flynn.

Le groupe Enterprise Products a indiqué jeudi que les difficultés sur cette canalisation allaient persister une bonne partie de l'année, "ce qui ne va pas permettre aux réserves qui se sont accumulés à Cushing ces derniers mois de baisser", a expliqué l'expert.

M. Flynn s'étonnait toutefois du recul du prix du WTI au vu de la montée des tensions géopolitiques affectant la région du Moyen-Orient, qui faisaient grimper le prix du baril de Brent coté à Londres.

fah



(AWP / 01.02.2013 15h54)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite