Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché prudent avant l'emploi aux Etats-Unis

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole oscillaient légèrement autour de l'équilibre vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent après des indicateurs mitigés aux Etats-Unis et en Chine, et sur ses gardes avant le très attendu rapport mensuel sur l'emploi et le chômage américains.

Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 115,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 8 cents par rapport à la clôture de jeudi, limitant ses gains après s'être hissé à 115,93 dollars, un sommet depuis la mi-octobre.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 25 cents à 97,24 dollars.

Les cours du baril restaient cantonnés dans une fourchette étroite, après avoir connu la veille des sorts contrastés.

Ainsi, "le WTI a pâti de quelques prises de bénéfices" après des indicateurs mitigés aux Etats-Unis dont une remontée des inscriptions hebdomadaires au chômage, tandis que "le Brent était porté par l'intensification des inquiétudes liées aux tensions géopolitiques" au Moyen-Orient, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Alors que les violences entre manifestants et forces de l'ordre se poursuivent en Egypte, et après un bombardement mardi par l'armée israélienne à la frontière libano-syrienne, les opérateurs redoutent une escalade des tensions susceptible de perturber l'offre d'or noir de la région.

Les prix tentaient cependant de se stabiliser vendredi dans un marché quelque peu refroidi par l'annonce d'un ralentissement de l'expansion l'activité manufacturière en Chine, témoignant de la fragilité de la reprise économique du géant asiatique, deuxième pays consommateur de brut.

Selon des chiffres publiés la semaine dernière, l'économie chinoise a connu l'an dernier sa plus faible croissance en 13 ans (+7,8%), avec toutefois un rebond au trimestre dernier.

Les investisseurs se montraient par ailleurs attentistes avant la publication du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis, considéré traditionnellement comme un baromètre permettant de jauger de la vigueur de l'économie du pays, et donc les perspectives de la consommation énergétique américaine.

"Ce rapport donnera le ton pour le reste des échanges", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden, notant que l'incertitude restait forte après la publication cette semaine de statistiques contrastées sur le marché de l'emploi (rebond des inscriptions hebdomadaires au chômage, mais hausse des créations d'emploi dans le secteur privé en janvier, selon l'enquête du cabinet ADP).

Alors que le Brent évolue à des sommets depuis trois mois, "on pourrait assister à une petite correction du marché" et des prises de bénéfices à court terme, indiquait de son côté M. Kryuchenkov, notant que les cours du pétrole restaient suspendus aux fluctuation de l'appétit des investisseurs pour les actifs jugés risqués.

rp



(AWP / 01.02.2013 12h45)



Commenter Le brut hésite, dans un marché prudent avant l'emploi aux Etats-Unis

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite