Menu
A+ A A-

Les prix du brut se stabilisent à New York avant le week-end

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les prix du pétrole ont clôturé proches de l'équilibre vendredi, marquant une pause après plusieurs semaines de hausse dans un marché plus optimiste pour la demande mondiale d'or noir et soutenu par la baisse du dollar qui rendait les achats de brut américain plus attractifs.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a lâché 7 cents à 95,88 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a fini à 113,28 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), parfaitement stable par rapport à sa clôture jeudi.

Après plusieurs semaines de progression, "le marché a été assez calme aujourd'hui" et en dépit de quelques mouvements de hausse, "la semaine a terminé dans une fourchette étroite par rapport à la semaine dernière", a commenté Bill Baruch, de iiTrader.

"Le brut a connu (vendredi) un mouvement de consolidation, après avoir été porté par une nette tendance haussière" dans un contexte économique mondial plus encourageant, a-t-il continué.

"De bons chiffres économiques cette semaine ont dopé les attentes du marché d'une demande mondiale (de brut) en hausse", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, et ont aidé les prix du brut à se maintenir à des niveaux élevés.

Outre l'annonce jeudi d'une forte accélération de la production manufacturière chinoise en janvier, les Etats-Unis ont enregistré une chute des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière, qui sont tombées à leur plus bas niveau en cinq ans.

En Allemagne, le baromètre Ifo sur la confiance des entrepreneurs du pays s'est hissé en janvier à son meilleur niveau depuis sept mois, ce qui rassurait les investisseurs sur la santé de la première économie de la zone euro.

D'autre part, la décision de certaines banques européennes de rembourser par anticipation plus du quart d'un prêt que la Banque centrale européenne (BCE) leur avait accordé fin 2011 favorisait une hausse de l'euro face au dollar, qui chutait à des niveaux plus vus depuis 11 mois face à la devise européenne, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Cela soutenait les cours du brut, la baisse du billet vert rendant plus intéressants les achats de matières premières libellées en dollars pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Dans ce contexte, les opérateurs ont fait peu de cas de l'annonce jeudi d'une hausse plus forte qu'attendu des réserves hebdomadaires de brut aux Etats-Unis.

Le marché a également continué à surveiller les derniers développements sur l'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud), vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique.

L'opérateur de Seaway a affirmé mercredi que ses volumes, représentant environ 400.000 barils par jour depuis de récents travaux d'accroissement, allaient être considérablement réduits en raison de problèmes aux points de livraison.

Or les réserves de Cushing, où est stocké le brut texan qui sert de référence au WTI, ont atteint récemment des niveaux records, une abondance qui pèse depuis plusieurs mois sur les cours du baril à New York.

Pour Andy Lipow, cette réduction du volume de brut transporté par l'oléoduc est cependant "provisoire" et la situation pourrait se normaliser, selon lui, dès fin janvier.

rp



(AWP / 28.01.2013 06h21)


Commenter Les prix du brut se stabilisent à New York avant le week-end


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite