Menu
A+ A A-

Le brut tente de rebondir, aidé par un regain d'optimisme sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole tentaient de rebondir mardi en cours d'échanges européens, dans un marché aidé par un regain d'optimisme sur la demande de pétrole, alimenté par un indicateur encourageant en Allemagne et un plan de relance de la Banque du Japon (BoJ).

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 111,96 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 25 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, progressait de 46 cents à 96,02 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Après le repli de la veille, les prix du baril ont été confortés en début d'échanges européens par un indicateur allemand "solide", qui "a revigoré l'optimisme des investisseurs" sur la santé de la première économie de la zone euro, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

L'indice Zew, baromètre du moral des milieux financiers en Allemagne, a ainsi grimpé bien plus fortement qu'attendu en janvier, pour atteindre son niveau le plus élevé depuis mai 2010.

L'optimisme du marché sur la demande pétrolière mondiale restait par ailleurs "alimenté par les statistiques très encourageantes publiées en Chine", deuxième pays consommateur de brut, ajoutait Fawad Razaqzada, analyste de GFT Markets.

Selon des chiffres officiels publiés lundi, les importations chinoises de brut ont augmenté de 8% sur un an en décembre à 5,6 millions de barils de brut par jour, et elles ont progressé de 6,8% sur un an sur l'ensemble de 2012.

De même, les investisseurs étaient quelque peu rassérénés par l'annonce d'une augmentation du plan de rachats d'actifs par la Banque du Japon (BoJ), qui devrait venir doper la croissance économique de l'archipel.

"C'étaient des mesures largement attendues", mais qui devraient renforcer la demande de pétrole du Japon, troisième consommateur de brut de la planète, estimait M. Razaqzada.

En outre, sur le front de l'offre, "le marché du pétrole reste hanté par les craintes de (nouvelles) violences en Afrique du Nord, et les opérateurs devraient rester prudents à court terme", ajoutait Myrto Sokou.

Les cours du brut avaient été dopés la semaine précédente par des craintes de perturbations dans la production de brut en Algérie, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), après une prise d'otage sur un site gazier dans le sud-est du pays.

Menée par un groupe islamiste armé à partir de mercredi, cette prise d'otage a pris fin durant le week-end après une intervention de l'armée algérienne au cours de laquelle 37 otages étrangers ont trouvé la mort. La production de gaz sur le site concerné devait redémarrer en début de semaine. Le production pétrolière du pays n'a pas du tout été touchée.

Cependant, "les prix du brut restent cantonnés au sein d'une fourchette étroite" dans un marché peu animé, observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, selon qui "l'abondance de l'offre de brut (sur le marché mondial) devrait continuer de freiner" toute progression des cours".

Les cours s'étaient légèrement repliés lundi, dans un marché atone, en raison d'un jour férié aux Etats-Unis en la mémoire de Martin Luther King: "de nombreux opérateurs étaient absents et on a observé une nette chute des volumes d'échanges", rappelait M. Kryuchenkov.

fah



(AWP / 22.01.2013 18h31)


Commenter Le brut tente de rebondir, aidé par un regain d'optimisme sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite