Menu
A+ A A-

Le brut progresse après une hausse inattendue des stocks de brut aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché revigoré par l'annonce d'une chute inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis, qui apaisait quelque peu les inquiétudes sur la vigueur de la demande du premier pays consommateur de brut.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est mercredi le dernier jour de cotation, valait 110,58 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 28 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance montait de 83 cents à 94,11 dollars.

"En dépit de la morosité des places boursières, les prix du brut montent, tirés vers le haut par une chute surprise des stocks de brut américains", observait Michael Hewson, analyste du courtier CMC.

Le département américain de l'Energie (DoE), dont le rapport hebdomadaire est considéré comme un baromètre de la consommation pétrolière du pays, a fait état mercredi d'un recul d'un million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 11 janvier, alors que les experts prévoyaient une hausse de 2,1 millions de barils.

Les réserves d'essence ont, elles, enregistré une hausse légèrement moins forte qu'escompté, de 1,9 million de barils, tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés durant la période hivernale, ont gonflé de 1,7 million de barils, un peu plus qu'attendu.

Les cours du baril reprenaient ainsi un peu leur souffle, après leur nette baisse de la veille.

"Des indicateurs économiques en Allemagne (mardi), tout comme un regain de craintes sur le débat sur le relèvement du plafond de la dette aux Etats-Unis" avaient poussé les investisseurs à délaisser les actifs jugés risqués comme le pétrole, sur fond de craintes sur la solidité de la consommation mondiale d'or noir, rappelait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Toutefois, les opérateurs restent "malgré tout convaincus que les difficultés budgétaires américaines finiront bien par être résolues d'une façon ou d'une autre" par les responsables américains, ce qui tempérait leurs inquiétudes, notait M. Varga.

Le marché continuait par ailleurs de digérer l'annonce de la fermeture d'un système d'oléoducs dans la mer du Nord, suite à une fuite d'hydrocarbures sur une plateforme au large des Shetland. Ces oléoducs transportent en temps normal entre 5% et 6% de la production britannique d'hydrocarbures de la mer du Nord.

L'incident "n'a cependant pas eu beaucoup d'impact sur le cours du Brent, étant donné que les perturbations de la production en mer du Nord, très fréquentes au cours des douze derniers mois (de nombreuses plateformes ayant été affectée par des problèmes techniques, ndlr), sont déjà largement prises en compte" dans les niveaux de prix sur le marché, notait M. Hewson.

De plus, l'abondance de l'offre d'or noir au niveau mondial continue de hanter les opérateurs, en dépit de la nette réduction de la production de l'Arabie saoudite en décembre, confirmée mercredi par le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Le marché est peut-être un peu trop fourni, mais en général il est bien approvisionné", a déclaré mercredi le ministre émirati de l'Energie Mohammad Ben Zaën al-Hameli, estimant qu'il "n'y a pas lieu de réduire les approvisionnements" de brut de l'Opep.

mm



(AWP / 16.01.2013 18h40)


Commenter Le brut progresse après une hausse inattendue des stocks de brut aux USA


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite