Menu
A+ A A-

Le brut se stabilise, dans un marché prudent inquiet pour la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole oscillaient autour de l'équilibre mardi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours soutenu par une réduction de l'offre de brut saoudienne mais faisant preuve de prudence face aux incertitudes sur le budget américain et la demande mondiale d'or noir.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 111,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 3 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait quant à lui 7 cents à 94,07 dollars.

Après leur hausse de la veille, "les prix se stabilisent, alors que l'absence d'accord politique sur le budget aux Etats-Unis, tout comme la perspective d'une nouvelle hausse des stocks pétroliers américains, pesaient sur le moral des investisseurs", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le président Barack Obama a mis en garde lundi les responsables républicains contre toute tentative d'utiliser le débat sur un relèvement du plafond de la dette pour obtenir une réduction des dépenses, une demande de "rançon" qui risquerait selon lui de faire replonger les Etats-Unis dans la crise.

D'autre part, les opérateurs restaient sur leurs gardes à la veille du rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de pétrole du pays, considéré comme un baromètre de la demande énergétique des Etats-Unis, premier consommateur de brut de la planète.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'un gonflement de 1,8 million des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 11 janvier. Les stocks d'essence sont attendus en hausse de 2,8 millions de barils, et les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés durant la période hivernale, en hausse de 1,3 million de barils.

Le marché limitait cependant son repli mardi, toujours soutenu par des informations faisant état d'une baisse de 5% en décembre de la production de pétrole de l'Arabie saoudite, premier pays exportateur de brut. Le pays a confirmé lundi sans la chiffre une réduction de la production qu'elle justifie par un recul de la demande.

Les investisseurs attendaient d'avoir des précisions sur le niveau officiel de la production saoudienne qui sera dévoilé mercredi à l'occasion du rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Il sera intéressant de voir si la production saoudienne remontera avec l'augmentation de la consommation (mondiale) attendue dans les mois qui viennent. Si ce n'est pas le cas", cela pourrait signifier que "l'Arabie saoudite tente en fait de maintenir les prix à un niveau élevé", avertissaient les experts de Commerzbank.

Dans ce contexte, les investisseurs seront également attentifs aux estimations de la demande de brut pour 2013 fournies par le rapport de l'Opep, mais aussi par celui vendredi de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), alors que les craintes sur les perspectives économiques des Etats-Unis comme de la zone euro restent vives.

A ce titre, les investisseurs seront attentifs mardi à une salve de statistiques économiques américaines, dont les ventes de détail pour décembre et l'activité industrielle de la région de New York pour janvier, notait Mme Sokou.

tt



(AWP / 15.01.2013 13h00)


Commenter Le brut se stabilise, dans un marché prudent inquiet pour la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite