Menu
A+ A A-

En baisse, le marché reprend son souffle

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole restaient en repli lundi en fin d'échanges européens, alors que le marché reprenait son souffle après ses gains de la semaine précédente, empreint d'un regain de prudence et épousant les fluctuations du dollar et des places boursières.

Vers 17H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 111,01 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 30 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 11 cents à 92,98 dollars.

"Les prix du brut commencent la semaine sur une note négative, dans le sillage d'un accès de faiblesse des places boursières" asiatiques et européennes, qui se sont toutes enfoncées dans le rouge, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"En l'absence de publication de statistiques économiques majeures, les fluctuations sur le marché des changes ont fourni une direction aux prix du pétrole", ajoutait-elle.

De fait, le renforcement du dollar face aux principales devises, pendant une grand partie des échanges européens, a contribué à tirer les prix du brut vers le bas, en rendant moins attractifs les achats d'or noir libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le rebond du dollar en fin d'après-midi a ensuite permis aux cours du baril de limiter quelque peu leurs pertes.

Les courtiers restaient toutefois sur leur garde, s'interrogeant toujours sur un possible revirement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les minutes de la dernière réunion de l'institution publiées jeudi dernier ayant en effet suggéré qu'elle pourrait mettre fin plus tôt que prévu à ses mesures d'assouplissement monétaire. Or ces mesures de soutien de la Fed à l'économie américaine, via des injections de liquidités, contribuent à diluer la valeur du dollar et à stimuler les investissements dans les matières premières.

L'annonce de chiffres contrastés, vendredi, sur les stocks pétroliers américains ont par ailleurs alimenté les craintes sur la solidité de la demande énergétique aux Etats-Unis: le département américain de l'Energie (DoE) avait en effet fait état d'une forte baisse des stocks de brut sur la dernière semaine de 2012, mais aussi de nettes augmentations des réserves de produits raffinés.

Enfin, "l'annonce de discussions entre le Soudan et le Soudan du Sud pour reprendre les exportations de pétrole (de la région) ouvre la perspective d'une augmentation de l'offre de brut" dans le monde, ce qui n'incitait pas les investisseurs à prendre des risques, jugeait Toby Morris, analyste du courtier CMC.

Les présidents soudanais Omar el-Béchir et sud-soudanais Salva Kiir se sont engagés samedi à fixer un calendrier pour relancer l'application d'accords essentiels, au point mort depuis trois mois, portant notamment sur le partage des ressources pétrolières.

A la suite d'un différend entre les deux pays, le Soudan du sud avait interrompu début 2012 sa production (350.000 barils par jour), qui transitait par les oléoducs du Soudan pour être exporté.

ds



(AWP / 07.01.2013 18h55)


Commenter En baisse, le marché reprend son souffle


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite