Menu
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, optimiste sur le budget des USA

prix-du-petrole (reprise de lundi soir)</p(reprise de lundi soir):

(reprise de lundi soir)


New York - Les cours du pétrole à New York ont fini en nette hausse lundi, les investisseurs pariant sur la conclusion imminente d'un accord sur le budget des Etats-Unis qui permettrait d'éviter une cure de rigueur potentiellement néfaste pour la demande énergétique du pays.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février a gagné 1,02 dollar, pour s'établir à 91,82 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Sur un an, le brut à New York a toutefois baissé de 7%.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance a clôturé à 111,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 49 cents par rapport à la clôture de vendredi. Il finit également l'année en progression de 3% par rapport à fin 2011.

Le marché "fait preuve d'optimisme" alors que les négociations budgétaires se poursuivent à Washington, a remarqué Michael Lynch, de Strategic Energy and Economic Research.

Les investisseurs estiment que "même si un accord n'est pas conclu ce soir, il le sera dans les jours à venir et que par conséquent il ne devrait y avoir aucun effet majeur négatif sur l'économie américaine", a ajouté l'analyste.

Si démocrates et républicains ne parviennent pas à un compromis de dernière minute, les Etats-Unis se verront en effet imposer automatiquement à minuit (mardi 05H00 GMT) une hausse des impôts pour la quasi totalité des contribuables et des coupes claires dans les dépenses de l'Etat fédéral.

Mais moins de 12 heures avant l'échéance du "mur budgétaire", le président Barack Obama a affirmé qu'un accord semblait "en vue".

"Il y a encore des problèmes à résoudre", a expliqué le dirigeant démocrate lors d'une intervention à la Maison Blanche, "mais nous avons espoir que le Congrès peut y parvenir."

Une fois que la menace de mesures d'austérité brutales sera définitivement écartée, "on s'attend à une reprise économique solide qui sera positive pour les matières premières, en particulier pour le pétrole", a remarqué M. Lynch.

Le marché était par ailleurs soutenu par "les très bons chiffres en provenance de Chine", qui laissent "augurer d'une amélioration de la demande de brut" dans le pays, deuxième consommateur de pétrole de la planète, a souligné John Kilduff, d'Again Capital.

Selon la banque HSBC, la Chine a enregistré en décembre la plus forte hausse de sa production manufacturière en 19 mois, l'indice PMI des directeurs d'achat s'élevant précisément à 51,5 contre 50,5 en novembre.

Ce chiffre est un baromètre important pour l'économie chinoise dont la croissance a ralenti durant sept trimestres consécutifs pour tomber à 7,4% cet été.

Le marché sera fermé mardi à l'occasion du Nouvel an, férié à Londres comme à New York.

rp



(AWP / 02.01.2013 08h31)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, optimiste sur le budget des USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    mardi 13 novembre 2018 à 09:24

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite