Menu
A+ A A-

En recul, suspendu à la reprise des discussions budgétaires aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole repartaient à la baisse jeudi en fin d'échanges européens, miné par quelques prises de bénéfices au lendemain de fortes hausses, dans un marché toujours sans grand volume et prudent avant la reprise des négociations aux Etats-Unis afin d'éviter un "mur budgétaire".

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 110,30 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 77 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 54 cents à 90,44 dollars.

Alors que les prix du baril avaient bondi de plus de 2% jeudi, se hissant à des niveaux plus observés à New York depuis deux mois, "il faut s'attendre à quelques prises de bénéfices, à mesure que les opérateurs se repositionnent avant la fin de l'année", observait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy, tout en notant "un volume d'échanges extrêmement modéré".

De plus, "les investisseurs restent prudent, parce qu'il n'est pas assuré qu'un accord permettant d'éviter +le mur budgétaire+ aux Etats-Unis pourra être conclu d'ici à la date-butoir" du 31 décembre, ajoutait-il.

Alors que les pourparlers entre les responsables politiques américains devaient reprendre jeudi à Washington, le président Barack Obama a écourté ses vacances, tandis que le chef républicain John Boehner a suggéré que le Sénat, aux mains des démocrates, se prononce au moins sur des textes déjà adoptés par la Chambre des représentants, à majorité républicaine.

Faute d'un compromis budgétaire avant le 1er janvier, des hausses d'impôts pour tous les foyers et de fortes réductions des dépenses publiques entreront automatiquement en vigueur début 2013, une cure d'austérité forcée qui pourrait précipiter en récession l'économie encore fragile des Etats-Unis et peser sur la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Cependant, l'affaiblissement du dollar face à l'euro, en contribuant à rendre plus attractifs les achats d'or noir libellés dans la monnaie américaine, "empêchait tout repli trop prononcé des cours", estimait Jack Pollard, du courtier Sucden.

Le gouvernement américain a par ailleurs annoncé que le plafond légal de sa dette du pays sera atteint le 31 décembre mais le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a assuré que "des mesures exceptionnelles" seraient prises pour éviter une situation de défaut de paiement, ce qui "a apporté un peu de soutien aux actifs jugés risqués" comme le pétrole, selon M. Pollard.

Les investisseurs restaient néanmoins attentifs à la situation dans le monde arabe, agité notamment par de nouvelles tensions en Irak, où la région autonome du Kurdistan irakien a décidé de quasi cesser ses exportations pétrolières tant que Bagdad n'aura pas procédé au versement d'un arriéré de paiement.

L'annonce par les autorités des Emirats arabes unis du démantèlement d'une cellule saoudo-émiratie qui planifiait des actes "terroristes" aux Emirats, en Arabie saoudite et dans d'autres pays, entretenait par ailleurs les craintes des investisseurs sur l'offre de brut dans la région.

ds



(AWP / 27.12.2012 18h50)


Commenter En recul, suspendu à la reprise des discussions budgétaires aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite