Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, dans un marché atone toujours suspendu au budget US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli lundi en fin d'échanges européens, dans un marché sans grand volume d'échanges à la veille de Noël, et toujours assombri par l'absence d'accord budgétaire aux Etats-Unis, qui alimente la crainte d'une cure d'austérité forcée dans le pays.

Vers 15H15 GMT (16H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 108,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 64 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 21 cents à 88,45 dollars.

Les cours du baril creusaient leurs pertes après avoir déjà trébuché lourdement vendredi, abandonnant près de 1,50 dollar à New York et plus de 1,20 dollar à Londres, dans un marché suspendu au débat budgétaire américain.

Mais alors que les responsables politiques américains ont interrompu leur travail pour la trêve de Noël et "en raison du manque général de vigueur des marchés financiers" en l'absence de nombreux investisseurs, "il n'y a pas grand chose à observer ce lundi sur les marchés pétroliers", observait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Ainsi, les prix "tendent à baisser légèrement dans un volume d'échanges résolument étique", ajoutait-il, estimant que la pression sur les marchés de matières premières devrait toutefois s'accentuer à mesure que l'on se rapproche de la fin de l'année et que les opérateurs chercheront à se repositionner.

L'incertitude persistante autour du budget américains continuait cependant d'attiser les inquiétudes des rares investisseurs présents.

Ainsi, "les deux partis américains (républicain et démocrate) sont toujours dans l'impasse, et n'arrivent pas à s'entendre sur la meilleure manière d'éviter le +mur budgétaire+ qui menace" d'entrer en vigueur d'ici une dizaine de jours faute de compromis sur le budget, rappelaient les experts du cabinet JBC Energy.

En l'absence d'accord entre les responsables politiques américains, de fortes hausses d'impôts et des coupes budgétaires massives entreront en effet automatiquement en oeuvre début janvier, au risque de précipiter en récession l'économie encore fragile des Etats-Unis et de plomber la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Après quelques jours d'optimisme la semaine dernière sur un rapprochement entre les deux partis politiques, l'enthousiasme des investisseurs avait été refroidi par l'échec des républicains à se mettre d'accord sur leurs propres propositions.

Dans ces conditions, le président américain Barack Obama a appelé vendredi soir le Congrès à adopter un compromis budgétaire de portée plus modeste que ceux évoqués ces dernières semaines afin d'éviter au pays une cure d'austérité forcée, mais sans parvenir à rasséréner vraiment les opérateurs.

rp



(AWP / 24.12.2012 16h45)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite