Menu
RSS
A+ A A-

Le cours s'incline, sur un marché suspendu à l'impasse budgétaire

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole baissaient vendredi dans les échanges européens, dans un marché sans volume et plombé par l'impasse du débat budgétaire aux Etats-Unis, où les républicains ont échoué à s'entendre sur un "plan de secours" pour éviter au pays une cure d'austérité forcée.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 109,35 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 85 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février abandonnait 1,31 dollar à 88,82 dollars.

Dévoilée jeudi, la révision du PIB américain du troisième trimestre, qui a fait état d'une forte accélération de la croissance, "n'a eu que peu d'importance aux yeux des investisseurs", car "le marché est maintenu en otage par les gesticulations des responsables politiques américains" sur le budget, observait Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.

"Les républicains ont échoué (jeudi) à trouver un accord au sein même de leurs propres rangs pour trouver un +plan de secours+ (...) et il va désormais falloir patienter (jusqu'à fin décembre) pour voir si" républicains et démocrates "réussiront à s'entendre sur un accord de dernière minute", ajoutait-il.

Après des jours d'optimisme sur un possible compromis budgétaire, les investisseurs ont été refroidis jeudi par l'échec du chef de file des républicains au Congrès, John Boehner, à organiser un vote sur une proposition de loi qui prolongerait les avantages fiscaux pour les foyers les plus aisés.

Faute d'accord des responsables politiques américains, une cure d'austérité forcée et automatique -- le fameux "mur budgétaire" -- entrera en vigueur début 2013 aux Etats-Unis, au risque de faire tomber en récession une économie encore fragile et de plomber la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Une perspective qui poussait les opérateurs à délaisser les actifs jugés les plus risqués, dont les matières premières.

A l'approche des fêtes de fin d'années, le volume d'échanges sur les marchés pétroliers restait par ailleurs "extrêmement faible" et "devrait être proche de zéro la semaine prochaine", entrecoupée par la fermeture des places financières à l'occasion de Noël, soulignait M. Jakob.

Cependant, "en dépit de la menace persistante du mur budgétaire américain, le Brent se maintient juste en-dessous de 110 dollars le baril, et semble donc parti pour terminer l'année 2012 au même niveau où il l'avait débutée", tempéraient de leur côté les experts de Commerzbank.

Selon eux, le marché londonien est aidé par la perspective d'une nette réduction des acheminements de Brent de la mer du Nord en janvier, à leur plus bas niveau depuis plusieurs mois, en raison de difficultés techniques.

Un soutien qui devrait cependant rester limité: "Malgré tout, le marché du pétrole reste amplement approvisionné, étant donné le niveau élevé des stocks" dans les grands pays consommateurs, Etats-Unis en tête, rappelait-on chez Commerzbank.

ft



(AWP / 21.12.2012 12h50)



Commenter Le cours s'incline, sur un marché suspendu à l'impasse budgétaire

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite