Menu
A+ A A-

Le brut en petite hausse à New York, le marché évalue l'état de l'offre

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole progressaient de façon hésitante vendredi à l'ouverture à New York, dans un marché volatil qui s'interroge sur l'offre disponible pour compenser la production libyenne.

Vers 14h20 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril s'échangeait à 97,41 dollars, en progression de 13 cents par rapport à la veille.

"Personne ne pense que les Saoudiens ne compenseront pas le manque de pétrole, mais il reste à savoir quelle proportion de la production libyenne est retirée du marché", a expliqué Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

Les nombreuses questions en suspens sur la production de brut en Afrique du nord, en particulier en Libye, rendaient le marché nerveux, à la recherche d'une direction.

L'Agence internationale de l'Energie a estimé jeudi que 500'000 à 750'000 barils par jour, soit moins de 1% de la consommation mondiale, avaient été retirés du marché du fait de la crise libyenne.

Avant le week-end, les courtiers "attendaient de voir comment les choses se développent", a souligné Mike Fitzpatrick, alors que les affrontements se poursuivaient en Libye, où le régime devait affronter l'opposition et la communauté internationale.

La crise en Libye, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), avait porté les prix du pétrole à plus de 103 dollars jeudi à New York, non loin de 120 dollars pour le baril de Brent à Londres.

Mais la pression s'était relâchée en fin de séance après de multiples interventions destinées à rassurer sur les réserves disponibles pour pallier le manque libyen, de la part de l'AIE, de l'OPEP et de l'Arabie saoudite.

Des informations de presse avaient fait état de discussions entre l'Arabie saoudite et des raffineurs européens.

"Cependant, beaucoup de raffineries européennes approvisionnées par la Libye ne peuvent traiter que du brut léger, et il n'est pas certain que l'Arabie saoudite puisse leur fournir un brut similaire", ont observé les experts de Commmerzbank.

La principale inquiétude est que la flambée des prix de l'énergie menace la reprise économique mondiale.

Sur le front américain, le marché pétrolier n'était pas aidé par les statistiques vendredi. La croissance du quatrième trimestre a été révisée à la baisse, à 2,8% en rythme annuel, du fait d'une consommation moins vigoureuse qu'initialement estimé.

cha

(AWP/25 février 2011 15h40)

Commenter Le brut en petite hausse à New York, le marché évalue l'état de l'offre



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite