Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule légèrement, regain d'incertitudes sur le budget américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché miné par des prises de bénéfices après leur nette hausse de la veille, les investisseurs s'inquiétant d'une nouvelle crispation des discussions budgétaires aux Etats-Unis.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 110,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 29 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, abandonnait 16 cents, à 89,82 dollars.

Après avoir grimpé de plus de 1,50 dollar mercredi à Londres comme à New York, les prix du baril perdaient un peu de terrain, alors que les espoirs d'un accord budgétaire aux Etats-Unis, qui avaient nettement soutenu les marchés ces derniers temps, étaient égratignés par une nouvelle crispation des discussions entre les partis républicain et démocrate.

"Les Républicains ont exaspéré le président (Barack Obama) avec leur projet de soumettre à la Chambre des représentants une taxation des ménages les plus aisés" moins contraignante que ce qu'exige la Maison Blanche et auquel il "opposera son veto", observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Alors que M. Obama et le chef des Républicains John Boehner avaient assoupli leurs positions sur l'imposition des plus riches, les deux camps semblaient donc de nouveau crispés mercredi soir, M. Boehner demandant à M. Obama "un peu de sérieux pour travailler avec nous sur une approche équilibrée".

Ce regain d'incertitudes sur l'issue du débat budgétaire à Washington faisait désenchanter les marchés, qui abandonnaient jeudi une partie de leurs gains des jours précédents, notait M. Hufton.

Faute d'accord des responsables politiques américains, une cure d'austérité forcée et automatique entrera en vigueur début 2013 aux Etats-Unis, au risque de faire tomber en récession une économie américaine encore fragile et de plomber la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut du monde.

Alors que l'élan enregistré la veille s'essoufflait, "les prix du barils restaient (jeudi) cantonnés dans une fourchette étroite", avec un volume d'échanges "modéré" à l'approche des fêtes de fin d'année, ajoutait de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les cours du baril avaient reçu mercredi le soutien des chiffres du Département américain de l'Energie (DoE), qui avait annoncé un recul d'un million de barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 14 décembre, après une accélération surprise de la cadence des raffineries.

"C'était un recul moins prononcé qu'attendu", mais le marché n'avait pas été déçu pour autant car les réserves de produits raffinés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillées à l'orée de l'hiver, ont eux enregistré une chute surprise de 1,1 million de barils, rappelait M. Kryuchenkov.

al



(AWP / 20.12.2012 13h16)



Commenter Le brut recule légèrement, regain d'incertitudes sur le budget américain

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite