Menu
A+ A A-

Le brut monte, sur un marché optimiste sur la demande pétrolière US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient de monter mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché toujours porté par un regain d'optimisme sur les discussions budgétaires aux Etats-Unis et aidés par l'annonce d'un repli des stocks américains de brut et de produits raffinés.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 109,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,15 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, progressait quant à lui de 1,48 dollar, à 89,41 dollars.

"Les prix du baril ont accru leurs gains, tirés vers le haut par l'affaiblissement du dollar conjugué au regain d'optimisme persistant" parmi les investisseurs, sur la situation de la zone euro comme sur les discussions sur le budget aux Etats-Unis, soulignait Matt Basi, analyste de CMC Markets.

Face à un euro revigoré notamment par une hausse en décembre de l'indicateur de confiance des entrepreneurs allemands Ifo, un fléchissement du dollar contribuait à rendre plus attractifs mercredi les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les détenteurs d'autres devises.

De plus, "un accord de dernière minute (sur le budget) devrait être trouvé par les responsables politiques" aux Etats-Unis, estimait Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.

En effet, la récente avancée des discussions entre le président démocrate Barack Obama et le chef des républicains John Boehner, qui ont tous deux assoupli leurs positions sur la taxation des ménages les plus aisés, alimentait la perspective d'un compromis entre les deux parties, et alimentait l'appétit des investisseurs pour les actifs jugés risqués, comme les actions ou le pétrole.

Un accord budgétaire permettrait d'éviter une cure d'austérité forcée début 2013, susceptible de précipiter en récession une économie américaine encore fragile et de plomber la demande énergétique du premier pays consommateur de brut.

Par ailleurs, les prix du baril ont accéléré leur hausse après la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE).

Les réserves de brut aux Etats-Unis ont ainsi diminué d'un million de barils lors de la semaine achevée le 14 décembre, un peu moins que la baisse de 1,3 million de barils attendue par les experts, tandis que les stocks d'essence gonflaient de 2,2 millions de baril, plus que prévu.

En revanche, les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver, ont enregistré un repli inattendu, reculant de de 1,1 million de barils la semaine dernière, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 900.000 barils.

Ainsi, "bien que la baisse des stocks (de brut) se soit avérée moins forte que prévu, cela n'a pas freiné la progression des cours", le marché saluant la baisse des stocks de distillés, observait M. Basi.

Les volumes d'échanges sur les marchés pétroliers restaient malgré tout "très limités", et cette tendance devrait être de plus en plus marquée à mesure qu'approchent les fêtes de fin d'année, estimait M. Jakob.

fah



(AWP / 19.12.2012 18h55)


Commenter Le brut monte, sur un marché optimiste sur la demande pétrolière US


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite