Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, pariant sur un accord budgétaire

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi à New York, portés par l'optimisme des investisseurs sur la conclusion rapide d'un accord sur le budget des Etats-Unis qui permettrait d'éviter une cure d'austérité forcée néfaste pour la consommation d'or noir dans le pays.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a gagné 73 cents à 87,93 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a clôturé à 108,84 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,20 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Suspendus depuis plusieurs semaines à tout développement dans les pourparlers sur le "mur budgétaire", les courtiers misaient mardi sur un dénouement prochain.

Le marché "constate une avancée progressive vers un accord" sur le budget du pays, a souligné Matt Smith, de Schneider Electric. "Le train est en marche" et "il semble inévitable de parvenir" à un compromis, a-t-il ajouté.

Les responsables démocrates et républicains ont de fait assoupli ces derniers jours leurs positions respectives, laissant espérer une sortie de crise imminente.

Le président Barack Obama a notamment proposé lundi soir de n'augmenter les impôts que sur les revenus supérieurs à 400'000 dollars, alors qu'il avait fixé le seuil à 250'000 dollars auparavant.

Et mardi les républicains du Congrès américain ont annoncé qu'ils déposeraient un texte de loi augmentant les impôts pour les seuls millionnaires à partir du 1er janvier, ce qui représente un compromis par rapport à leur refus antérieur d'augmentation du barème fiscal pour l'ensemble des Américains.

Alors que les positions des deux camps se rapprochent, "on observe un regain de vigueur des actifs à risque comme les matières premières, ou l'euro qui est à son plus haut depuis mai", a remarqué M. Smith.

Les cours étaient aussi portés par les prévisions d'un recul des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 14 décembre 2012 dans le rapport hebdomadaire, attendu mercredi, du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 900'000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis.

En revanche, les stocks de produits raffinés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver, sont attendus en hausse de 900'000 barils et les stocks d'essence en progression de 1,5 million de barils.

L'écart entre les cours du Brent à Londres et du WTI à New York s'est par ailleurs réduit, suite à l'annonce lundi d'une expansion en janvier des capacités d'acheminements de l'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing -- principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud) -- vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique.

Les réserves d'or noir à Cushing, qui ont atteint plus tôt cette année des niveaux record, abritent le brut texan servant de référence au WTI, et l'abondance de ces stocks plombe depuis plusieurs mois les cours du baril à New York.

L'accroissement des capacités de l'oléoduc, qui pourra transporter 400'000 barils par jour au lieu de 135'000 barils actuellement, permettra de mieux écouler les réserves de Cushing et de soulager le goulot d'étranglement qui s'y est formé, ont remarqué les analystes de Commerzbank.

rp



(AWP / 19.12.2012 06h21)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

lundi 12 novembre 2018 à 17:29

Les prix des carburants baissent fortement en France

Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont tous fortement baissé la semaine dernière, dans le sillage des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:27

Prix des carburants: réunion à Matignon avant une mobilisati…

Paris: Une partie du gouvernement s'est réunie lundi à Matignon pour finaliser les mesures d'"accompagnement" de la hausse des prix et des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:19

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite promet des baisses de …

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi alors que l'Arabie saoudite a affirmé qu'elle réduirait sa production dès décembre et a défendu...

lundi 12 novembre 2018 à 15:57

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-minis…

Abuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente...

lundi 12 novembre 2018 à 12:32

Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

lundi 12 novembre 2018 à 12:27

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur plongeon de la semaine dernière, soutenus par les promesses...

lundi 12 novembre 2018 à 11:09

Prix des carburants: "inquiétude" du gouvernement …

Paris: Le gouvernement "craint" pour "la sécurité des personnes" lors des mobilisations du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite