Menu
A+ A A-

Le brut monte, aidé par un indicateur chinois et un dollar affaibli

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole accentuaient leur progression vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché revigoré par un indicateur chinois manufacturier encourageant en Chine, deuxième pays consommateur de brut de la planète, et par un accès de faiblesse du dollar.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 109,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,20 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 58 cents à 86,47 dollars.

Un indice provisoire publié vendredi par la banque HSBC a ainsi montré que l'activité manufacturière en Chine s'est accélérée en décembre, après avoir enregistré en novembre sa première expansion depuis plus d'un an.

Cet indice calculé par HSBC "est à son plus haut niveau depuis 14 mois, indiquant que la croissance de l'activité économique en Chine est effectivement en train de s'accélérer", un signe de bon augure pour la demande énergétique du géant asiatique, ont commenté les analystes du cabinet JBC Energy.

Ce regain d'optimisme sur la Chine alimentait un rebond des prix du pétrole, qui avaient lâché la veille 1,59 dollar à Londres et 88 cents à New York, dans un marché aidé notamment par un accès du faiblesse du billet vert du fait d'inquiétudes persistantes liées aux négociations sur le budget des Etats-Unis qui semblent piétiner à Washington.

Mais si la faiblesse de la monnaie américaine rend plus intéressants les achats de pétrole (libellé en dollar) pour les investisseurs munis d'autres devises, la prudence restait de mise car en l'absence d'un compromis entre républicains et démocrates, une loi imposant une cure d'austérité forcée entrera en vigueur début 2013, au risque de précipiter dans la récession l'économie du premier consommateur mondial de brut, une perspective qui continuait d'entretenir la prudence des investisseurs.

"Le +mur budgétaire+ aux Etats-Unis représente une menace pour les marchés pétroliers. De plus, les fondamentaux (de l'offre et de la demande de brut, ndlr) ne sont pas très bons, la production mondiale d'or noir progressant plus rapidement que la demande", minée par une économie mondiale encore fragile, soulignait Torbjorn Kjus, analyste de DNB Bank.

"On s'attend malgré tout à une conclusion à la dernière minute d'un accord budgétaire aux Etats-Unis", mais si ce n'est pas le cas, "il est peu probable que nous assistions (la semaine prochaine) à la traditionnelle hausse des prix qui précède Noël" et les fêtes de fin d'année, ajoutait M. Kjus.

Plusieurs statistiques publiées plus tôt cette semaine avaient par ailleurs contribué à raviver les craintes sur la demande pétrolière aux Etats-Unis.

Ainsi, outre des chiffres décevants pour les ventes au détail de novembre, les opérateurs avaient dû digérer une hausse inattendue, annoncée mercredi, des stocks de brut aux Etats-Unis pour la semaine achevée le 7 novembre, ainsi que des progressions bien plus fortes que prévu des réserves américains d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), particulièrement scrutées à l'approche de l'hiver.

cha



(AWP / 14.12.2012 18h31)


Commenter Le brut monte, aidé par un indicateur chinois et un dollar affaibli


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite