Menu
RSS
A+ A A-

L'Opep devrait laisser inchangé son plafond de production

prix-du-petrole (avant(avant:papier, reprise de dimanche)

Londres - Prise en étau entre une économie convalescente et des tensions persistantes au Moyen-Orient, l'Opep devrait reconduire mercredi son plafond de production, pourtant peu respecté, mais ses membres pourraient en revanche ferrailler autour de la désignation d'un nouveau secrétaire général.

Les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se retrouveront mercredi à Vienne au siège du cartel, mais "il ne faut s'attendre à aucune décision majeure concernant leur production", estime Manouchehr Takin, analyste du Centre mondial d'études énergétiques (CGES), basé à Londres.

L'Opep, qui pompe environ 35% de l'offre mondiale d'or noir, avait adopté en décembre 2011 un plafond limitant la production totale de ses douze Etats membres à 30 millions de barils par jour (mbj) sans impartir de quotas individuels -- un plafond reconduit en juin après une dégringolade des prix du brut.

Depuis, les cours du baril se sont stabilisés et sont cantonnés depuis un mois et demi à Londres entre 108 et 112 dollars, non loin du niveau de 100 dollars jugé "satisfaisant" par l'Arabie saoudite, principal pays exportateur et chef de file du cartel.

"En l'absence d'un emballement des prix, il n'y a aucune raison que les Saoudiens poussent à une augmentation de la production. Et vu le niveau élevé des cours, il n'y a pas non plus lieu de déclencher des réductions de l'offre", a expliqué à l'AFP Harry Tchilinguirian, analyste de BNP Paribas.

Le marché reste de fait écartelé entre les perspectives incertaines de l'économie mondiale, susceptible de faire trébucher la demande énergétique, et des tensions toujours vives au Moyen-Orient, de l'Egypte à la Syrie en passant par Gaza, qui alimentent les craintes de perturbations des acheminements de brut.

Cependant, "c'est avant tout la production réelle qui importe", a tempéré M. Tchilinguirian, notant que "ce plafond collectif ne veut plus dire grand chose quand l'un des membres (l'Iran) est assujetti à des sanctions internationales".

Le cartel pompait en effet en octobre 31,16 mbj de brut, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE), très au-dessus du plafond de 30 mbj établi il y a un an -- et ce en dépit de l'effondrement de la production iranienne (-25% en un an), l'Arabie saoudite ayant nettement gonflé son offre pour compenser.

Selon M. Takin, malgré le statu quo attendu sur le plafond, les pays de l'Opep pourraient toutefois "se tenir prêts à réduire leur production" réelle en cas de dégradation de la conjoncture faisant chuter les cours, car "on s'attend à ce que la demande pour le brut de l'Opep baisse significativement en 2013".

Le secrétaire général de l'Opep, Abdallah El-Badri, avait lui-même convenu mi-novembre que le marché était "très bien approvisionné", alors même que la consommation mondiale d'or noir s'émousse.

"DISCUSSIONS ÉCHAUFFÉES" SUR LE NOUVEAU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

En revanche, "il faut s'attendre à des discussions plus échauffées sur l'identité du prochain secrétaire général", a averti Jason Schenker, président du cabinet Prestige Economics.

On s'attend en effet à ce que les ministres choisissent mercredi un successeur à M. El-Badri, dont le mandat s'achève à la fin de l'année. Une question laissée en suspens lors de leur réunion de juin.

L'Equatorien Wilson Pastor-Morris ayant indiqué début décembre qu'il retirait sa candidature, restent en lice les candidats de l'Iran et de l'Arabie saoudite --qui devraient peiner à faire consensus en raison de la rivalité entre Ryad et Téhéran --, ainsi que l'irakien Thamir Ghadhban.

Désigné à l'unanimité pour un mandat de trois ans, le secrétaire général de l'Opep a essentiellement une fonction de représentation, mais est également chargé de préparer les réunions et de favoriser les rapprochements entre les vues souvent divergentes des Etats.

rp



(AWP / 10.12.2012 06h24)



Commenter L'Opep devrait laisser inchangé son plafond de production

La Production de pétrole dans le monde


mardi 13 février 2018

L'Irak veut augmenter ses capacités de production de pétrole…

Koweït: L'Irak, pays membre de l'Opep, prévoit de porter sa capacité de production de pétrole à sept millions de barils par jour...

mardi 13 février 2018

Pétrole: l'offre augmentera "probablement" plus vi…

Paris: L'offre de pétrole, tirée principalement par les Etats-Unis, "progressera probablement plus vite que la demande" en 2018, a estimé mardi l'Agence...

lundi 12 février 2018

Opep: la hausse de la production aux Etats-Unis "demeur…

Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a une nouvelle fois revu à la hausse ses prévisions de l'offre américaine cette...

vendredi 02 février 2018

Washington conforte sa place dans la cour des grands du pétr…

New York: Les Etats-Unis, en dépassant pour la première fois depuis 1970 le cap symbolique des 10 millions de barils de pétrole...

jeudi 01 février 2018

Pétrole: les USA produisent plus de 10 millions de barils pa…

New York: Les Etats-Unis ont pour la première fois depuis 1970 dépassé en novembre le cap symbolique des 10 millions de barils...

mercredi 31 janvier 2018

La production de pétrole du Brésil en hausse de 4% en 2017

Rio de janeiro: La production de pétrole du Brésil a augmenté de 4% en 2017 par rapport à 2016, les gisements pré-salifères...

lundi 29 janvier 2018

La production de pétrole à Fort Hills (Canada) maintenant en…

Paris: La production de pétrole des mines de sables bitumineux de Fort Hills en Alberta (Ouest du Canada) va atteindre dans l'année...

mardi 23 janvier 2018

Pétrole: la Norvège a produit moins que prévu en 2017

Oslo: La Norvège, plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'ouest, a produit moins de pétrole que prévu en 2017, selon des chiffres...

vendredi 19 janvier 2018

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

lundi 19 février 2018 à 13:33

Le pétrole monte un peu, le marché observe l'Iran et Israël

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment entre l'Iran et Israël...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite