Menu
RSS
A+ A A-

New York: le brut pâtit des craintes sur la demande en Europe et aux USA

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Le pétrole a terminé en baisse vendredi à New York, l'annonce d'une baisse surprise du chômage aux Etats-Unis ne parvenant pas à lever les incertitudes des courtiers sur la reprise économique américaine ou européenne et donc sur la vigueur de la demande de brut dans ces régions.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a reculé de 33 cents à 85,93 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a terminé à 107,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1 cent par rapport à la clôture de jeudi.

"Le rapport sur l'emploi (aux Etats-Unis) diffusé avant l'ouverture est certes meilleur qu'attendu" mais les courtiers "le considèrent avec un léger scepticisme" car ils s'attendaient à ce qu'il soit biaisé par les effets de l'ouragan Sandy, a souligné l'analyste indépendant Andy Lipow.

Le taux de chômage américain est en effet tombé en novembre à son niveau le plus bas en près de quatre ans, reculant de 0,2 point pour s'établir à 7,7% alors que les analystes s'attendaient à une remontée.

Mais cette baisse du chômage a plus découlé d'une diminution de la population active par rapport à octobre que d'une réelle vigueur du marché du travail.

Et, contrairement aux attentes, le ministère du Travail américain a estimé que Sandy, qui a frappé le nord-est des Etats-Unis dans les derniers jours d'octobre et paralysé pendant plusieurs jours l'activité économique de certaines régions, n'avait pas eu d'effets notables sur son estimation.

Par ailleurs, la nette baisse du moral des ménages américains en décembre, calculée par l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan, a ravivé les craintes sur la demande américaine d'or noir.

Les investisseurs ont parallèlement "accueilli avec inquiétude" plusieurs indicateurs européens de mauvais augure, a remarqué M. Lipow.

Après l'abaissement jeudi par la Banque centrale européenne (BCE) de ses prévisions de croissance pour la zone euro, le net recul de la production industrielle en Allemagne en octobre ainsi que la révision de la baisse des perspectives de croissance du pays pour 2012 et 2013 par la Bundesbank ont pesé sur les marchés, selon l'analyste.

Les courtiers sont aussi restés sur leur réserve car "ils pensent que l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne modifiera pas ses niveaux de production lors de la réunion la semaine prochaine" alors même que "la production de brut par les Etats-Unis et l'Iraq continue d'augmenter", a ajouté M. Lipow.

"Le tremblement de terre au Japon peut aussi faire craindre une chute de la demande (de pétrole) à court terme" dans le pays, a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

rp



(AWP / 10.12.2012 06h21)



Commenter New York: le brut pâtit des craintes sur la demande en Europe et aux USA

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite