Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, la prudence restant de mise face à la Grèce

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont reculé mardi à New York, le scepticisme des investisseurs face au compromis obtenu à l'arraché sur la Grèce éclipsant la publication de chiffres encourageants pour l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a lâché 56 cents à 87,18 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance a clôturé à 109,87 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,05 dollar par rapport à la clôture de lundi.

"Malgré des indicateurs plutôt bons aux Etats-Unis, le marché reste encore très concentré sur ce qui se passe en Europe", a remarqué Matt Smith, de Schneider Electric.

Les ministres des Finances des 17 pays membres de l'Union monétaire sont en effet parvenus, difficilement, à un compromis dans la nuit de lundi à mardi avec le Fonds monétaire international (FMI) sur les moyens de réduire nettement la dette grecque et sur le versement d'une aide financière vitale pour un pays au bord de l'asphyxie.

L'annonce de cet accord avait permis aux prix du baril de monter lors des échanges asiatiques, mais ce sursaut d'optimisme n'a pas duré, les cours effaçant leurs gains au début des échanges européens, dans un marché empreint de prudence.

Les conditions imposées à Athènes "tempèrent l'optimisme" des investisseurs, a souligné M. Smith car "le marché s'interroge sur la capacité de la Grèce à mettre en oeuvre les coupes budgétaires et à racheter sa propre dette".

Ces développements ont relégué au second plan les indicateurs positifs publiés dans la matinée à Washington sur le moral des ménages, qui a poursuivi son amélioration en novembre, ou sur les commandes de biens durables, qui sont restées stables en octobre alors que les analystes les attendaient en baisse.

Les investisseurs restaient aussi prudents en attendant de nouvelles avancées dans les tractations politiques en cours à Washington visant à éviter le "mur budgétaire", cette cure d'austérité forcée qui s'imposera aux Américains si aucun accord n'est trouvé avant la fin de l'année et pourrait entamer la vigueur de la reprise économique.

Ils gardaient aussi un oeil sur la publication mercredi des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de pétrole aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer une hausse de 900.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 23 novembre, ainsi qu'un bond de 1,2 million de barils des réserves d'essence et une progression de 200'000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver.

rp



(AWP / 28.11.2012 06h21)



Commenter Le brut recule à New York, la prudence restant de mise face à la Grèce

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

lundi 19 février 2018 à 13:33

Le pétrole monte un peu, le marché observe l'Iran et Israël

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment entre l'Iran et Israël...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite