Menu
A+ A A-

Les cours se replient, minés par un regain d'inquiétude sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mardi en fin d'échanges européens, minés par un regain d'inquiétude pour la demande de brut, dans un marché digérant la conclusion d'un accord sur la dette grecque et toujours marqué par les craintes d'un blocage politique aux Etats-Unis.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 75 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 16 cents à 87,58 dollars.

Le marché continuait de digérer le compromis conclu à l'arrachée dans la nuit de lundi à mardi entre la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) sur les moyens de réduire nettement la dette grecque et sur le versement d'une aide financière vitale pour un pays au bord de l'asphyxie.

L'annonce de cet accord avait permis aux prix du baril de monter lors des échanges asiatiques, mais ce sursaut d'optimisme n'a pas duré, les cours effaçant leurs gains au début des échanges européens, dans un marché empreint de prudence.

"Les créanciers de la Grèce ont peiné à trouver un accord sur les conditions nécessaires pour poursuivre l'aide financière à la Grèce, et dans ces conditions, la zone euro devrait continuer de focaliser l'attention des investisseurs pour encore longtemps", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

De plus, "le moral des investisseurs a été plombé par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), qui a abaissé mardi ses prévisions de croissance pour 2013, ce qui a relégué au second plan des indicateurs américains meilleurs qu'attendu" sur les ventes de logements et le moral des ménages, ajoutait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

Dans son rapport semestriel, l'OCDE a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la plupart des grandes économies, en particulier pour les Etats-Unis et la zone euro, où l'organisation juge que la situation reste "précaire" et que la récession s'y poursuivra en 2013.

Par ailleurs, "le marché reste confronté à une autre incertitude: le mur budgétaire américain", c'est-à-dire l'ensemble de hausses d'impôts et coupes budgétaires massives et automatiques qui interviendra début 2013 aux Etats-Unis en l'absence de compromis entre partis Républicains et Démocrates sur le budget, soulignait de son côté Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Les investisseurs restaient donc suspendus aux tractations politiques en cours à Washington. "Un échec à trouver un accord aboutira" à l'entrée en vigueur de mesures d'austérité automatiques qui "pourraient bien faire tomber dans la récession l'économie des Etats-Unis", premier pays consommateur de brut, estimait M. Varga.

Dans ce contexte, les opérateurs seront attentifs aux chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) attendus mercredi, considérés comme un baromètre de la consommation pétrolière américaine.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer une hausse de 900.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 23 novembre, ainsi qu'un bond de 1,2 million de barils des réserves d'essence et une progression de 200.000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver.

jq



(AWP / 27.11.2012 18h31)


Commenter Les cours se replient, minés par un regain d'inquiétude sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite