Menu
A+ A A-

Les cours se replient, minés par un regain d'inquiétude sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mardi en fin d'échanges européens, minés par un regain d'inquiétude pour la demande de brut, dans un marché digérant la conclusion d'un accord sur la dette grecque et toujours marqué par les craintes d'un blocage politique aux Etats-Unis.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 75 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 16 cents à 87,58 dollars.

Le marché continuait de digérer le compromis conclu à l'arrachée dans la nuit de lundi à mardi entre la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) sur les moyens de réduire nettement la dette grecque et sur le versement d'une aide financière vitale pour un pays au bord de l'asphyxie.

L'annonce de cet accord avait permis aux prix du baril de monter lors des échanges asiatiques, mais ce sursaut d'optimisme n'a pas duré, les cours effaçant leurs gains au début des échanges européens, dans un marché empreint de prudence.

"Les créanciers de la Grèce ont peiné à trouver un accord sur les conditions nécessaires pour poursuivre l'aide financière à la Grèce, et dans ces conditions, la zone euro devrait continuer de focaliser l'attention des investisseurs pour encore longtemps", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

De plus, "le moral des investisseurs a été plombé par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), qui a abaissé mardi ses prévisions de croissance pour 2013, ce qui a relégué au second plan des indicateurs américains meilleurs qu'attendu" sur les ventes de logements et le moral des ménages, ajoutait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

Dans son rapport semestriel, l'OCDE a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la plupart des grandes économies, en particulier pour les Etats-Unis et la zone euro, où l'organisation juge que la situation reste "précaire" et que la récession s'y poursuivra en 2013.

Par ailleurs, "le marché reste confronté à une autre incertitude: le mur budgétaire américain", c'est-à-dire l'ensemble de hausses d'impôts et coupes budgétaires massives et automatiques qui interviendra début 2013 aux Etats-Unis en l'absence de compromis entre partis Républicains et Démocrates sur le budget, soulignait de son côté Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Les investisseurs restaient donc suspendus aux tractations politiques en cours à Washington. "Un échec à trouver un accord aboutira" à l'entrée en vigueur de mesures d'austérité automatiques qui "pourraient bien faire tomber dans la récession l'économie des Etats-Unis", premier pays consommateur de brut, estimait M. Varga.

Dans ce contexte, les opérateurs seront attentifs aux chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) attendus mercredi, considérés comme un baromètre de la consommation pétrolière américaine.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer une hausse de 900.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 23 novembre, ainsi qu'un bond de 1,2 million de barils des réserves d'essence et une progression de 200.000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver.

jq



(AWP / 27.11.2012 18h31)


Commenter Les cours se replient, minés par un regain d'inquiétude sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:15

    USA: les stocks de brut plongent, les exportations bondissen…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont chuté de manière inattendue la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite