Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit son repli, le marché guette la réunion sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur repli lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs se montrant prudents, attendant l'issue d'une nouvelle réunion des créanciers de la Grèce et guettant la reprise à Washington des discussions sur le budget des Etats-Unis.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 110,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 72 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 71 cents à 87,57 dollars.

"Les prix sont en baisse dans un volume d'échanges extrêmement modéré", sur un marché dominé par la prudence, observait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy.

"Les prix sont sous pression, les investisseurs redoutant un nouvel échec des ministres des Finances européens à se mettre d'accord sur une aide accrue à la Grèce", ce qui alimenterait les incertitudes sur la résolution de la crise persistante dans la zone euro, soulignait-il.

Une réunion des ministres des Finances de la zone euro consacrée à la Grèce se tenait lundi à Bruxelles, en présence de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde et du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi.

Le gouvernement grec, au bord du défaut de paiement, est désormais le spectateur impuissant des tractations entre ses créanciers, qui peinent à s'accorder entre eux sur les moyens de réduire la dette colossale du pays.

Par ailleurs, "la morosité de l'économie mondiale continue d'assombrir le marché", qui continue de redouter les effets d'un blocage politique sur le Budget aux Etats-Unis, observait de son côté Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Les élus du Congrès américain reviennent à Washington lundi pour négocier avec le Président Barack Obama un accord budgétaire. En l'absence de compromis, une loi automatique imposera début janvier hausses d'impôts et coupes budgétaires massives, au risque de miner l'économie encore convalescente du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Toutefois, le recul des prix était limité par la persistance d'inquiétudes sur les tensions toujours vives au Moyen-Orient, et la crainte de perturbations de l'offre de brut dans la région.

Ainsi, "les investisseurs gardent leurs yeux rivés sur les mouvements de protestations en Egypte, et la peur d'une contagion des violences pourrait faire sauter les prix au-delà de la fourchette étroite où ils sont restés cantonnés" au cours des dernières séances, estimait M. Pollard.

De petits groupes d'opposants au président égyptien Mohamed Morsi ont une nouvelle fois passé la nuit sur la place Tahrir au Caire, où un village de tentes est érigé depuis vendredi.

M. Morsi devait rencontrer lundi le Conseil suprême de la justice pour chercher à sortir de la plus grave crise depuis son élection, à la veille de manifestations rivales des partisans et des adversaires des pleins pouvoirs de fait qu'il s'est octroyés.

Les opérateurs restaient de plus attentifs à la situation au Proche-Orient, où des tirs israéliens dirigés vers la bande de Gaza ont fait un mort et 19 blessés vendredi, et blessé un Palestinien dimanche.

Le Hamas au pouvoir dans l'enclave palestinienne avait dénoncé vendredi "une violation de la trêve" conclue mercredi à l'issue de huit jours de confrontations qui ont fait 166 morts palestiniens et six israéliens.

sm



(AWP / 26.11.2012 18h31)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 16:24

Les cours du pétrole sans direction avant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction en cours d'échanges européens mardi, à quelques jours d'un sommet de l'Organisation des pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite