Menu
A+ A A-

Le brut se replie, dans un marché prudent avant la réunion sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché empreint de prudence avant le début d'une nouvelle réunion des ministres des Finances de la zone euro sur la Grèce, le marché continuant par ailleurs de guetter la situation en Egypte.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 111,05 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 33 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 41 cents à 87,87 dollars.

"Les opérateurs devraient garder leur regard tourné vers Bruxelles, où les ministres des Finances de la zone euro sont réunis pour décider ou non d'approuver une nouvelle tranche d'aide à la Grèce", un soutien financier jugé crucial par Athènes, soulignaient les analystes de Commerzbank.

"S'ils donnent leur feu vert (au déblocage du prêt), cela devrait conforter le moral des marchés et faire remonter les prix du brut. Mais un nouveau report (d'un accord à une réunion ultérieure) pourrait avoir l'effet inverse" et peser sur les cours, ajoutaient-ils -- une incertitude qui alimentait l'attentisme des investisseurs.

Le gouvernement grec, au bord du défaut de paiement, est désormais le spectateur impuissant des tractations entre ses créanciers, qui peinent à s'accorder entre eux sur les moyens de réduire la dette colossale du pays.

Par ailleurs, "la morosité de l'économie mondiale continue d'assombrir le marché", qui continue de redouter les effets d'un blocage politique sur le budget aux Etats-Unis, observait de son côté Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Les élus du Congrès américain reviennent à Washington lundi pour négocier avec le Président Barack Obama un accord budgétaire. En l'absence de compromis, une loi automatique imposera début janvier hausses d'impôts et coupes budgétaires massives, au risque de miner l'économie encore convalescente du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Toutefois, le recul des prix était limité par la persistance d'inquiétudes sur les tensions toujours vives au Moyen-Orient, et la crainte de perturbations de l'offre de brut dans la région.

Ainsi, "les investisseurs gardent leurs yeux rivés sur les mouvements de protestations en Egypte, et la peur d'une contagion des violences pourrait faire sauter les prix au-delà de la fourchette étroite où ils sont restés cantonnés" au cours des dernières séances, estimait M. Pollard.

De petits groupes d'opposants au président égyptien Mohamed Morsi ont une nouvelle fois passé la nuit sur la place Tahrir au Caire, où un village de tentes est érigé depuis vendredi.

M. Morsi devait rencontrer lundi le Conseil suprême de la justice pour chercher à sortir de la plus grave crise depuis son élection, à la veille de manifestations rivales des partisans et des adversaires des pleins pouvoirs de fait qu'il s'est octroyés.

Les opérateurs restaient de plus attentifs à la situation au Proche-Orient, où des tirs israéliens dirigés vers la bande de Gaza ont fait un mort et 19 blessés vendredi, et blessé un Palestinien dimanche.

Le Hamas au pouvoir dans l'enclave palestinienne avait dénoncé vendredi "une violation de la trêve" conclue mercredi à l'issue de huit jours de confrontations qui ont fait 166 morts palestiniens et six israéliens.

rp



(AWP / 26.11.2012 13h01)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite