Menu
RSS
A+ A A-

Le brut efface ses gains alors qu'une trêve se dessine au Proche-Orient

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont nettement reculé mardi à New York, plombés par un recul de la prime de risque sur le marché du brut alors qu'une trêve se dessinait entre Israël et les Palestiniens de Gaza, après une semaine de raids meurtriers.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a chuté de 2,53 dollars à 86,75 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a clôturé à 109,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,87 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Les cours du brut new-yorkais ont ainsi effacé la totalité des gains engrangés la veille alors que le marché se préparait à un escalade des tensions entre Israël et une partie du monde arabe.

"Les prix du brut se sont envolés sur des craintes que les affrontements (entre Israéliens et Palestiniens) dégénèrent" et que la vague de violences se propage dans la région "et pousse l'Egypte dans le conflit", a rappelé John Kilduff, de Again Capital.

"Or, l'annonce de la recherche d'une forme de trêve a fait évaporer la prime de risque", qui s'était traduite la veille sur le marché par un bond des prix du brut, alors que les courtiers craignaient des perturbations importantes de l'approvisionnement en brut, a-t-il détaillé.

Si les hostilités se sont encore accrues mardi entre Israël et le Hamas, avec la poursuite des tirs de roquettes sur Israël et la poursuite des bombardements israéliens sur la bande de Gaza, d'intenses tractations diplomatiques étaient en cours en parallèle pour imposer une trêve.

Et, au septième jour d'affrontements et de raids ayant fait environ 140 morts des deux côtés, selon un bilan provisoire, l'Etat hébreu a décidé de repousser son offensive terrestre dans le territoire palestinien pour donner des chances à ces efforts diplomatiques.

"Les détails ne sont pas encore connus mais le marché surveillera si une éventuelle trêve tient ou non, ce qui devrait donner la direction du marché avant le week-end", a noté M. Kilduff.

Les courtiers se positionnaient en effet à l'approche du week-end prolongé des fêtes de Thanksgiving aux Etats-Unis.

Si les échanges électroniques se poursuivront toute la semaine sur le marché pétrolier new-yorkais, il n'y aura pas de séance de cotation physique sur le Nymex jeudi et celle de vendredi clôturera plus tôt.

Les investisseurs seront par ailleurs attentifs mercredi aux chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes de Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 600'000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée le 16 novembre, ainsi que d'une augmentation de 1,1 million de barils des stocks d'essence et d'un recul de 400'000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver.

rp



(AWP / 21.11.2012 06h21)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 16:24

Les cours du pétrole sans direction avant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction en cours d'échanges européens mardi, à quelques jours d'un sommet de l'Organisation des pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite