Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, miné par les craintes sur la demande

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en repli mardi à New York, affectés notamment par la révision à la baisse par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) de la demande mondiale de brut cette année et la suivante.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 19 cents à 85,38 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a reculé de 81 cents, à 108,26 dollars.

Les prévisions de l'AIE "ont eu un effet négatif sur les courtiers", même si cette annonce relève plus d"une "confirmation que d'une surprise", a souligné Michael Lynch, de Strategic Energy and Economic Research.

L'organisme, bras énergétique de l'OCDE, a en effet révisé très légèrement à la baisse ses prévisions de consommation de pétrole en 2012 et 2013, mettant en avant l'affaiblissement des perspectives économiques.

L'AIE table désormais sur une demande de brut de 89,6 millions de barils (mb/j) par jour cette année, et 90,4 mb/j l'année prochaine, soit respectivement 80'000 et 70'000 b/j de moins que ce qu'elle prévoyait en octobre.

Parallèlement, le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Abdallah El-Badri, a estimé que le marché mondial du pétrole était "très bien approvisionné".

Les opérateurs prévoient d'ailleurs que le département américain de l'Energie va faire état mercredi dans son rapport hebdomadaire d'une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, notamment en raison de l'ouragan Sandy qui a frappé la côte Est du pays il y a deux semaines, selon Phil Flynn, de Price Futures Group.

Les intempéries ont entraîné des perturbations dans plusieurs raffineries, dont deux restaient fermées mardi.

Par ailleurs, les courtiers "gardent toujours à l'esprit les inquiétudes sur la Grèce et le +mur budgétaire+ aux Etats-Unis", a souligné M. Lynch.

Athènes a averti mardi ses créanciers - Union européenne, Banque centrale européenne (BCE) et Fonds monétaire international (FMI) - qu'elle risquait la faillite s'ils ne se mettaient pas d'accord rapidement pour lui verser une aide financière bloquée depuis des mois.

La veille, les ministres des Finances de la zone euro avaient décidé, malgré l'urgence, de s'accorder huit jours de plus pour trouver un accord sur le déblocage d'une ligne de crédit.

A Washington, Barack Obama entamait ses consultations avec des représentants économiques et politiques, avec lesquels il veut négocier un plan de lutte contre les déficits d'ici à la fin de l'année afin d'éviter la mise en place automatique de coupes budgétaires et de hausses d'impôts pour tous les ménages.

mm



(AWP / 14.11.2012 06h23)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite