Menu
A+ A A-

Légère reprise, aidée par des tensions au Moyen-Orient

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché aidé par des indicateurs encourageants en Chine et un regain de tension au Moyen-Orient, mais toujours prudent face aux risques de blocage politique aux Etats-Unis et aux craintes concernant la zone euro.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 108,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 98 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 65 cents à 85,74 dollars.

Le marché du pétrole était aidé vendredi par des inquiétudes sur un regain des tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Le ministre de la Défense iranien a confirmé vendredi des accusations du Pentagone, selon lesquelles deux avions de combat iraniens avaient ouvert le feu la semaine dernière contre un drone américain au-dessus du Golfe.

Après avoir plongé mercredi de plus de 4 dollars à Londres comme à New York, les prix du baril s'étaient repris jeudi, profitant notamment d'indicateurs meilleurs que prévu aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut, dont le déficit commercial a contre toute attente reculé en septembre.

Et selon des chiffres publiés vendredi, le moral des ménages continue de s'améliorer aux Etats-Unis, où il atteint un nouveau point haut.

La Chine est aussi venue vendredi "à la rescousse du marché avec des statistiques dans l'ensemble meilleures qu'attendu", dont notamment un ralentissement plus fort que prévu de la hausse des prix à la consommation, "un signal encourageant pour la consommation chinoise", soulignait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Le recul de l'inflation, à son plus bas niveau en trois ans, pourrait donner davantage de marge de manoeuvre aux autorités pour de nouvelles mesures de relance économique, propres à stimuler les achats de matières premières - une fois que sera terminée l'importante transition au pouvoir en cours à Pékin, où s'est ouvert jeudi le 18e Congrès du Parti communiste chinois.

De plus, les hausses de l'activité industrielle, des ventes de détail et des investissements en capital fixe se sont toutes accélérées le mois dernier en Chine, autres signes encourageants pour l'économie du deuxième pays consommateur d'or noir de la planète.

Cependant, les gains des cours du brut restaient limités. "Pour le moment, les incertitudes sur un possible blocage budgétaire aux Etats-Unis devraient empêcher les prix (du brut) de se reprendre durablement", prévenaient les analystes de Commerzbank.

L'élection présidentielle de mardi a reconduit les équilibres politiques à Washington, la Chambre des représentants restant aux républicains tandis que le président démocrate Barack Obama remportait un second mandat, faisant craindre un blocage politique menant à des coupes budgétaires drastiques automatiques début 2013, susceptibles de miner une économie américaine encore convalescente.

De plus, le moral des opérateurs restait miné par les inquiétudes sur la vigueur économique de la zone euro, alors que la Grèce reste suspendue au versement d'une nouvelle tranche d'aide pour éviter à ses coffres de se trouver vides sous peu.

ds



(AWP / 09.11.2012 18h45)


Commenter Légère reprise, aidée par des tensions au Moyen-Orient


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite