Menu
A+ A A-

Hausse maintenue, mais le marché reste prudent au lendemain da la chute

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole restaient en hausse jeudi en fin d'échanges européens, se ressaisissant au lendemain d'une forte chute, mais ils réduisaient cependant leurs gains, dans un marché prudent, toujours miné par les craintes sur la zone euro et le risque de blocage politique aux Etats-Unis.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 107,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 27 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 74 cents à 85,18 dollars.

Alors que les cours avaient abandonné mercredi plus de 4 dollars à New York comme à Londres, "les opérateurs en ont profité" pour réaliser des achats à bon compte, "ce qui a entraîné un léger rebond des prix", accentué de surcroît par des indicateurs américains encourageants, observait Fawad Razaqzada, analyste de GFT Markets.

Ainsi, les Etats-Unis ont connu en septembre un recul surprise de leur déficit commercial tandis que les nouvelles inscriptions au chômage dans le pays ont contre toute attente reculé pendant la première semaine de novembre, de signaux encourageants pour l'économie du premier pays consommateur de brut.

Cependant, les prix tempéraient leurs gains en fin d'échanges européens dans un marché empreint de prudence.

"Maintenant que la fièvre des élections américaines est retombée, les opérateurs tournent leur regard vers le risque de +mur budgétaire+", expliquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

L'élection de mardi a reconduit les équilibres politiques à Washington, la Chambre des représentants restant aux républicains tandis que le président démocrate Barack Obama était reconduit à la Maison Blanche, faisant craindre un nouveau blocage politique menant à des coupes budgétaires drastiques automatiques début 2013, qui pourraient miner une économie encore convalescente.

De plus, "les conditions économiques dans la zone euro restent relativement difficiles", comme l'a montré mercredi un abaissement des prévisions de croissance de la Commission européenne et des commentaires sombres du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, poursuivait Mme Sokou.

Une conférence de presse de M. Draghi jeudi a peiné à rasséréner les opérateurs, inquiets notamment de la situation de la Grèce: si le Parlement grec a adopté mercredi un nouveau train d'économies exigé par ses créanciers, un autre scrutin sur le budget était attendu ce week-end.

Sur le plan des fondamentaux du marché, "maintenant que l'élection américaine est passée, les investisseurs tendent à tourner de nouveau leur attention vers l'offre de brut, qui reste très abondante", comme l'ont démontré mercredi les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE), notait de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le DoE a fait état d'une nouvelle forte hausse, de 1,8 million de barils, des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 2 novembre, et a surtout dévoilé des hausses inattendues des stocks de produits raffinés, en dépit des perturbations de l'activité des raffineries de la côte Est provoquées par le passage fin octobre de l'ouragan Sandy.

Dans l'ensemble, "les cours devraient rester cantonnés dans une fourchette étroite (jusqu'au week-end), le marché cherchant à reprendre son souffle après la forte volatilité des derniers jours", estimait M. Kryuchenkov.

ds



(AWP / 08.11.2012 18h40)


Commenter Hausse maintenue, mais le marché reste prudent au lendemain da la chute


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite