Menu
A+ A A-

Rebond aidé par un effet d'aubaine après la chute de la veille

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se ressaisissaient jeudi en cours d'échanges européens, profitant d'achats à bon compte après avoir dégringolé de plus 4 dollars la veille dans un marché préoccupé par le risque de blocage politique aux Etats-Unis et la crise dans la zone euro.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 107,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 83 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 68 cents à 85,12 dollars.

Les cours du baril tentaient de regagner du terrain, alors que les investisseurs tiraient profit du plongeon de la veille, au cours duquel les cours avaient abandonné 4,27 dollars à New York et 4,25 dollars à Londres.

Le marché avait notamment ployé mercredi sous les inquiétudes sur un blocage budgétaire aux Etats-Unis, après l'élection présidentielle intervenue mardi.

"Puisque la Chambre des représentants reste aux mains des Républicains, il sera encore plus difficile pour le Président réélu" démocrate Barack Obama, "de parvenir à un accord bipartisan pour éviter le +mur budgétaire+ au début de l'année prochaine", ensemble de coupes drastiques de nature à faire flancher une économie encore convalescente, soulignaient les experts de JBC Energy.

"Les marchés détestent l'incertitude (...) Avec la victoire du Président Obama, une incertitude a été levée, mais beaucoup d'autres subsistent aux Etats-Unis", en raison du "blocage politique" que le scrutin n'a pas permis de lever, abondait David Hufton, du courtier PVM, ajoutant que "les incertitudes dominent aussi en Europe".

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, avait ajouté mercredi aux inquiétudes des opérateurs en estimant que la faiblesse de l'économie de la zone euro devrait encore durer, et pourrait affecter l'Allemagne, jusqu'alors relativement épargnée par les déboires économiques de ses partenaires européens.

L'abaissement des prévisions de la Commission européenne, qui table sur une croissance au point mort dans la zone euro en 2013, avait également assombri le moral des opérateurs. Dans ce contexte, la décision de politique monétaire de la BCE jeudi et la conférence de presse qui suivra seront particulièrement scrutées par les investisseurs.

Sur le plan des fondamentaux du marché (offre et demande), "maintenant que l'élection américaine est passée, les investisseurs tendent à tourner de nouveau leur attention vers l'offre de brut, qui reste très abondante", comme l'ont démontré mercredi les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), notait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le DoE a fait état d'une nouvelle forte hausse, de 1,8 million de barils, des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 2 novembre, et a surtout dévoilé des hausses inattendues des stocks de produits raffinés, en dépit des perturbations de l'activité des raffineries de la côte Est provoquées par le passage fin octobre de l'ouragan Sandy.

Dans l'ensemble, "les cours devraient rester cantonnés dans une fourchette étroite pour le reste de la semaine, le marché cherchant à reprendre son souffle après la forte volatilité des derniers jours", estimait M. Kryuchenkov.

jq



(AWP / 08.11.2012 12h43)


Commenter Rebond aidé par un effet d'aubaine après la chute de la veille


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    mardi 19 mars 2019 à 12:39

    Le pétrole monte, profitant des promesses de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, continuant de profiter d'une réunion de suivi de l'accord qui unit...

    mardi 19 mars 2019 à 05:35

    Le pétrole étale en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient plutôt stables en Asie mardi, les marchés marquant une pause après des pics récents pour peser...

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite