Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, le marché digère la réélection de Barack Obama

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché indécis qui digérait la victoire de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis et restait prudent avant les stocks pétroliers américains et l'ouverture du 18e Congrès du Parti communiste chinois.

Vers 11H15 GMT (12H15 à HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 110,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 55 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 29 cents à 88,42 dollars.

Les cours du baril effaçaient les modestes gains engrangés lors des échanges asiatiques, mais restaient cantonnés dans une fourchette de prix étroite, alors que les opérateurs digéraient la courte victoire du président sortant démocrate Barack Obama sur son adversaire républicain Mitt Romney.

"La victoire de M. Obama signifie que la Réserve fédérale américaine (Fed) maintiendra sa politique monétaire accommodante" via des injections de liquidités dans l'économie "ainsi que des taux d'intérêts extrêmement bas", des mesures soutenues par le Président démocrate et de nature à stimuler les achats de matières premières, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Cependant, la Chambre des Représentants étant restée aux mains des Républicains, "il pourrait être difficile (au président réélu) de résoudre les problèmes à venir comme la menace d'un +mur fiscal+" -- ensemble de coupes budgétaires drastiques en l'absence d'accord entre les deux partis --, tempéraient les analystes de Commerzbank.

Par ailleurs, "beaucoup d'opérateurs se détournent déjà de la réélection de Barack Obama" et "concentrent à nouveau leur attention sur les fondamentaux du marché du pétrole", et notamment les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) attendus mercredi, notait M. Kryuchenkov.

L'ouragan Sandy ayant fortement perturbé la semaine dernière l'activité des raffineries sur la côte Est des Etats-Unis, les prix du brut avaient été soutenus ces derniers jours par les craintes d'une forte baisse de l'offre de produits pétroliers dans la région à l'approche de l'hiver.

D'après les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une diminution de 1,3 million de barils des stocks américains d'essence sur la semaine achevée le 2 novembre, et d'une baisse de 1,6 million de barils des réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Les stocks de brut sont quant à eux attendus par les analystes en hausse de 1,7 million de barils.

Cependant, les estimations publiées mardi soir par la fédération professionnelle américaine API "ont provoqué la surprise des opérateurs en ne montrant aucune diminution substantielle des stocks américains de produits pétroliers", avec au contraire une hausse de ces réserves, ce qui incitait les investisseurs à la prudence, observait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Les opérateurs devraient par ailleurs être attentifs au 18e Congrès du Parti communiste chinois (PCC), qui verra jeudi l'actuel président Hu Jintao céder le poste de secrétaire général du Parti à Xi Jinping, 59 ans, alors que les spéculations sur de nouvelles mesures de relance économique par Pékin restent vives.

De telles mesures pourraient stimuler la demande d'or noir du deuxième pays consommateur de brut au monde.

tt



(AWP / 07.11.2012 12h46)



Commenter Le brut se replie, le marché digère la réélection de Barack Obama

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite