Menu
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché prudent avant l'élection américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient autour de l'équilibre lundi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent à la veille de l'élection présidentielle aux Etats-Unis et avant une transition du pouvoir en Chine, et refroidi de surcroît par un renforcement du dollar.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 105,52 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 16 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grignotait 8 cents à 84,94 dollars.

Alors que les Etats-Unis et la Chine représentent les deux principaux pays consommateurs de brut dans le monde, "les marchés des matières premières vont être dominés cette semaine par l'élection présidentielle américaine mardi, mais aussi par le 18e Congrès du Parti communiste chinois" qui ouvrira jeudi, soulignaient les analystes de Commerzbank.

Les sondages aux Etats-Unis montrent un faible écart entre le président démocrate sortant Barack Obama et l'ancien gouverneur du Massachusetts (nord-est) Mitt Romney, et "en raison de l'incertitude pesant sur l'issue de l'élection, les opérateurs jugent probablement plus prudent de rester sur leurs positions", faisant montre d'attentisme, observaient les experts de JBC Energy.

"Les marchés du pétrole préfèreraient une victoire de Barack Obama", en raison de son soutien à la politique monétaire accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed), dont les injections de liquidités dans l'économie stimulent les achats de matières premières, mais "la déception des opérateurs après une (éventuelle) victoire de Romney pourrait n'être que momentanée", estimait-on chez Commerzbank.

En effet, les derniers indicateurs en provenance de la première économie mondiale font état d'une embellie, de nature à rassurer les investisseurs, dont l'optimisme a été conforté vendredi par la nette accélération des embauches aux Etats-Unis en octobre.

Les investisseurs seront par ailleurs attentifs à l'accession de nouveaux dirigeants au pouvoir en Chine, où l'actuel président, Hu Jintao doit céder le poste de secrétaire général du PCC à Xi Jinping, 59 ans, alors que les spéculations sur de nouvelles mesures de Pékin pour stimuler l'économie restent vives.

Dans cet environnement empreint de prudence, les prix étaient de surcroît sous la pression d'un renforcement du dollar, notamment face à l'euro, qui contribuait à rendre moins attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les acquéreurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "la décision des autorités américaines de laisser des compagnies étrangères approvisionner la côte Est des Etats-Unis en produits pétroliers a pu peser sur les cours", en gonflant l'offre disponible dans cette région, observaient les analystes de JBC Energy.

Les prix du pétrole avaient été portés pendant une partie de la semaine dernière par l'impact de l'ouragan Sandy aux Etats-Unis, qui a entraîné de fortes perturbations des approvisionnements pétroliers dans la région de New York qui persistaient le week-end dernier.

cha



(AWP / 05.11.2012 12h45)


Commenter Le brut hésite, dans un marché prudent avant l'élection américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    mardi 19 mars 2019 à 12:39

    Le pétrole monte, profitant des promesses de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, continuant de profiter d'une réunion de suivi de l'accord qui unit...

    mardi 19 mars 2019 à 05:35

    Le pétrole étale en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient plutôt stables en Asie mardi, les marchés marquant une pause après des pics récents pour peser...

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite