Menu
RSS
A+ A A-

En hausse à New York après la baisse surprise des stocks de brut US

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé jeudi en fin d'échanges européens, en petite baisse à Londres mais en hausse à New York, ce dernier porté par l'annonce d'une baisse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 108,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 47 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 75 cent à 86,99 dollars.

Les stocks de pétrole brut américains ont enregistré une baisse surprise lors de la semaine achevée le 26 octobre, reculant de 2 millions de barils alors que les analystes attendaient une hausse de 2,3 millions de barils.

Ce rapport est traditionnellement publié le mercredi mais a été décalé à jeudi en raison de retards provoqués par l'ouragan Sandy, qui a balayé la côte Est des Etats-Unis lundi et mardi, faisant plusieurs dizaines de morts et provoquant coupures de courant et inondations.

La baisse surprise des stocks de brut a accéléré la hausse des cours du WTI, qui étaient déjà soutenus par la publication jeudi d'indicateurs américains rassurants, notait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT.

En effet, l'activité des industries manufacturières a rebondi aux Etats-Unis en septembre après trois mois de baisse et les créations d'emploi dans le secteur privé se sont accéléré plus qu'attendu en octobre.

Ces chiffres étaient de nature à rassurer les investisseurs à la veille de la publication du rapport mensuel officiel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis, indicateur majeur pour évaluer la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

Cependant, comme le faisait remarquer Torbjorn Kjus, analyste chez DNB Bank, le repli des stocks de brut la semaine dernière était surtout à mettre sur le compte d'une baisse des importations et non sur un rebond significatif de la demande.

De plus, les réserves d'essence du pays ont augmenté plus que prévu, s'étoffant de 900'000 barils tandis que celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont enregistré un recul un peu moindre qu'anticipé, baissant de 100'000 barils. Les stocks de produits distillés étaient particulièrement surveillés alors qu'approche la saison hivernale.

cha



(AWP / 01.11.2012 18h31)



Commenter En hausse à New York après la baisse surprise des stocks de brut US

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite