Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse à New York à l'approche de l'ouragan Sandy

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont clôturé en baisse lundi à New York, perturbés par l'arrivée de l'ouragan Sandy sur la côte est des Etats-Unis, et ses possibles conséquences sur les raffineries, ainsi que par la persistance des inquiétudes sur la zone euro.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 74 cents à 85,54 dollars, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), selon des résultats provisoires.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a clôturé à 109,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 11 cents.

Les échanges physiques de brut américain ont été suspendus lundi par CME Group, propriétaire du Nymex, le siège et la salle de courtage du marché spécialisé dans les contrats sur le pétrole étant situés dans la zone d'évacuation établie par les autorités new-yorkaises par mesure de sécurité.

Les échanges électroniques ont été maintenus mais les volumes sont restés faibles, Sandy poussant de nombreux investisseurs américains à rester à l'écart des échanges alors que la Bourse de New York est restée fermée.

Le même dispositif sera conservé mardi pour les cotations du brut, a indiqué CME Group dans un communiqué diffusé après la clôture.

Dans ce contexte, les courtiers à l'oeuvre s'inquiétaient lundi des conséquences du passage de l'ouragan sur la côte est des Etats-Unis, où sont situés plusieurs raffineries.

"Les activités d'une dizaine d'entre elles pourraient être suspendues, au moins temporairement" et cela pourrait affecter au total "la production de quelque 1,2 million de baril de produits raffinés", selon Bart Melek, de TD Securities.

Aussi, les investisseurs craignent une baisse de la demande de brut de la part des raffineries, a ajouté l'analyste, notant que les cours des produits raffinés, notamment l'essence et le fioul de chauffage, étaient en hausse.

Les marchés énergétiques vont "faire la balance entre la perte de l'offre et la réduction de la demande" de ces produits, a souligné Phil Flynn, de Price Futures Group.

D'un côté, "la tempête va conduire à la fermeture de 6,5% des capacités de raffinage des Etats-Unis et les automobilistes vont remplir leur réservoir", a-t-il souligné.

Mais "la mise à l'arrêt de plusieurs grandes villes et les coupures de courant attendues pourraient affecter, comme jamais auparavant, la demande" de produits raffinés, a-t-il ajouté, rappelant que la côte est des Etats-Unis est de loin la région la plus consommatrice d'essence avec plus de 3 millions de barils par jour en moyenne.

La tendance à la baisse des prix du brut vient toutefois à l'encontre du mouvement habituel observé quand un ouragan menace les Etats-Unis. Mais "c'est parce qu'ils affectent généralement le golfe du Mexique, où sont situés non seulement des raffineries mais aussi des installations de production", a remarqué M. Melek.

Les cours du pétrole étaient aussi tirés vers le bas par "le pessimisme dû à la crise de la dette souveraine dans la zone euro", a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Ce sentiment a notamment participé au renchérissement du billet vert, qui rend moins attractifs les achats de brut libellés en dollar pour les investisseurs.

rp



(AWP / 30.10.2012 06h21)


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Sanctions américaines: le géant pétrolier Total s'est offici…

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, une conséquence...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite