Menu
A+ A A-

Le brut hésite, dans un marché prudent suspendu au sommet européen

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient de façon contrastée vendredi en cours d'échanges européens, montant à Londres et se stabilisant à New York, dans un marché prudent, toujours attentif à un sommet européen en cours à Bruxelles et inquiet pour la demande mondiale de brut.

Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 112,82 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 40 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 2 cents à 92,08 dollars.

Les dirigeants des 27 Etats de l'Union européenne (UE) se sont engagés dans la nuit de jeudi à vendredi à mettre en oeuvre en 2013 la supervision des banques de la zone euro, et en raison de ce "compromis", "cela a été dans l'ensemble une journée relativement encourageante pour la zone euro", notait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les opérateurs continuaient cependant de surveiller les situations financières de l'Espagne, toujours réticente à demander un plan de sauvetage global et de la Grèce, agitée cette semaine par des manifestations violentes contre les mesures d'austérité et qui attend un feu vert sur une nouvelle ligne de crédit.

"Dans l'ensemble, l'impression que des progrès sont accomplis (pour résoudre la crise) dans la zone euro et les tensions géopolitiques" persistantes au Moyen-Orient, susceptibles de perturber l'offre de brut, "offrent un plancher aux prix du baril" soulignait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden.

Les investisseurs continuaient ainsi de surveiller les violences en Syrie et les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux, après le renforcement en début de semaine des sanctions de l'UE contre Téhéran, soupçonné de développer un programme nucléaire militaire.

Mais les prix du pétrole restent cantonnés dans une fourchette étroite, car "en l'absence d'une escalade des violences au Moyen-Orient", toute hausse des cours devrait rester limitée "tant que la croissance économique mondiale restera morose" et pèsera sur la demande de brut, ajoutait M. Pollard.

Ainsi, des indicateurs chinois encourageants jeudi (dont une progression plus forte qu'attendu de l'activité industrielle en septembre) n'ont pas suffi à rassurer les opérateurs sur la demande en Chine, deuxième pays consommateur de brut dans le monde, laissant en effet redouter que cela ne dissuade la Banque centrale chinoise de mettre en place de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

De son côté, le Brent pâtissait "des attentes d'un redémarrage dès ce week-end" de plateformes de la Mer du Nord, fermées en septembre pour une longue période de maintenance et dont la remise en service a été plusieurs fois retardée depuis début octobre, notait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

fah



(AWP / 19.10.2012 12h51)


Commenter Le brut hésite, dans un marché prudent suspendu au sommet européen


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite