Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, après une nouvelle hausse des stocks de brut US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché pénalisé par une nouvelle hausse, plus forte qu'attendu, des stocks de brut aux Etats-Unis, les opérateurs se montrant par ailleurs prudents à la veille d'une salve de statistiques en Chine.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 112,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,02 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre perdait 22 cents à 91,87 dollars.

Pendant une grande partie des échanges européens, "les prix du pétrole sont restés cantonnés dans une fourchette étroite, les investisseurs faisant preuve d'attentisme avant la publication des chiffres hebdomadaires" du département américain de l'Energie (DoE), soulignait Fawad Razaqzada, analyste de GFT Markets.

En l'absence d'informations sur les tensions au Moyen-Orient susceptibles de raviver les craintes sur l'offre d'or noir dans la région, "il semble que toute l'attention des investisseurs se tourne sur les perspectives de la demande pétrolière dans le monde, et particulièrement aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut", ajoutait-il.

Or, le DoE a fait état mercredi d'une hausse de 2,9 millions de barils lors de la semaine achevée le 12 octobre, alors que les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une augmentation de 1,3 million de barils seulement. Ce chiffre décevant "a accéléré le recul des prix" du baril, notait M. Razaqzada.

Les réserves d'essence ont elles grimpé de 1,7 million de barils la semaine dernière, cinq fois plus qu'attendu, et les stocks de produits distillés, qui incluent le gazole et le fioul de chauffage, ont en revanche diminué de 2,2 millions de barils, un repli deux fois plus prononcé que prévu par les analystes.

Les opérateurs faisaient par ailleurs montre de prudence avant une batterie de statistiques importantes, dont les chiffres de la croissance au troisième trimestre, prévues jeudi en Chine, et qui devraient donner des indications sur la vigueur économique du deuxième pays consommateur de brut de la planète.

"Les indicateurs économiques aux Etats-Unis ont été dans l'ensemble meilleurs qu'attendu ces dernières semaines, mais les statistiques récemment publiées en Chine n'ont en revanche pas été de nature à atténuer les inquiétudes sur un ralentissement de l'activité dans le pays", observait Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.

Le repli du Brent restait cependant limité par des tensions sur la production en mer du Nord, alimentées par de nouveaux retards, pour des raisons techniques, dans le redémarrage de plateformes de la région après une longue période de maintenance en septembre.

Ces travaux de maintenance ont entraîné en septembre un important recul de la production de pétrole de la Norvège, qui a chuté de 17% par rapport à celle du mois d'août, et s'est affichée 15% en-deçà des prévisions officielles, selon des chiffres provisoires publiés mercredi par la Direction norvégienne du pétrole.

rp



(AWP / 17.10.2012 18h31)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

lundi 13 août 2018 à 13:45

Pétrole: la production de l'Opep a légèrement augmenté en ju…

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté en juillet, tirée par...

lundi 13 août 2018 à 12:57

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

lundi 13 août 2018 à 12:27

Le pétrole monte un peu avant le rapport de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le rapport mensuel de l'Opep pourrait confirmer les...

lundi 13 août 2018 à 07:39

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, lundi en Asie, le Brent étant notamment lesté par les craintes quant aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite