Menu
A+ A A-

Le brut poursuit son repli, plombé par les craintes sur la demande

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole poursuivaient leur repli lundi en fin d'échanges européens, les inquiétudes sur la demande mondiale prenant le pas sur les craintes sur l'offre d'or noir en provenance du Moyen-Orient malgré les tensions persistantes dans la région.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 114,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 1,09 dollar à 90,77 dollars.

"Dans leurs rapports les plus récents, toutes les grandes agences spécialisées dans le pétrole ont révisé à la baisse leurs prévisions pour la demande mondiale cette année et en 2013, tenant compte d'un affaiblissement persistant de l'activité économique mondiale", commentaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Après l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et le Département américain de l'Energie (DoE), l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a annoncé vendredi la baisse de ses prévisions de croissance de la demande de brut jusqu'en 2016, ne tablant plus que sur une hausse de 1,2% par an en moyenne, au lieu de 1,3% auparavant, du fait de la dégradation des conditions économiques mondiales.

Par ailleurs, les investisseurs semblaient faire peu de cas du léger rebond des importations chinoises de pétrole en septembre. En effet, comme le faisaient remarquer les experts de JBC, ce rebond pourrait n'être qu'une simple correction technique après un plus bas en 22 mois des importations enregistré en août.

Les investisseurs attendaient également avec prudence la publication jeudi des statistiques du produit intérieur brut (PIB) chinois pour le troisième trimestre.

Depuis des mois, la deuxième économie mondiale donne régulièrement des signes d'essoufflement, et ce malgré les mesures prises par Pékin, comme la baisse des taux d'intérêt ou la réduction du montant des réserves obligatoires des banques.

Les cours étaient tout de même toujours un peu soutenus par les inquiétudes persistantes sur la production de brut en provenance du Moyen-Orient alors que la situation dans la région reste tendue.

Depuis le bombardement le 3 octobre du village frontalier turc d'Akçakale par des tirs venus de Syrie, l'armée turque répond coup pour coup aux tirs syriens qu'ils attribuent aux troupes fidèles au président Bachar al-Assad.

En outre, la Turquie a fermé son espace aérien aux vols civils syriens, a affirmé dimanche le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, après l'annonce samedi par Damas d'une mesure similaire contre les avions turcs.

Par ailleurs, l'Union européenne (UE) devait renforcer nettement lundi l'arsenal de ses sanctions financières et commerciales contre l'Iran, cherchant à pousser Téhéran à reprendre les négociations, au point mort depuis trois ans, sur son programme nucléaire controversé.

Les mesures prévues comprennent l'interdiction d'enregistrer des navires iraniens ou de fournir à l'Iran des nouveaux pétroliers pour transporter ses hydrocarbures, ainsi que le gel des avoirs d'une trentaine de nouvelles sociétés, essentiellement dans le domaine bancaire et le secteur pétrolier.

Ces mesures viennent s'ajouter à celles, déjà en place, comme l'embargo pétrolier entré en vigueur en juillet.

rp



(AWP / 15.10.2012 18h30)


Commenter Le brut poursuit son repli, plombé par les craintes sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite