Menu
A+ A A-

Le brut termine dans le rouge à New York, inquiétudes sur la demande

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole à New York ont terminé la semaine dans le rouge, pâtissant vendredi de la révision à la baisse par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) de ses prévisions de croissance pour la demande pétrolière et dans le sillage du baril de brut à Londres.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a perdu 21 cents à 91,86 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 114,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 1,09 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a diminué ses prévisions de croissance de la demande de brut jusqu'en 2016, ne tablant plus que sur une hausse de 1,2% par an en moyenne, au lieu de 1,3% auparavant, du fait de la dégradation de l'économie mondiale.

Les nouvelles projections de l'AIE sont inférieures de 480'000 barils par jour (b/j) pour 2012 et de 930'000 b/j pour 2013 à ses précédentes estimations publiées en décembre dernier, des abaissements significatifs qui sont de nature à aviver les inquiétudes du marché.

"L'AIE rejoint ainsi l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et l'Administration américaine de l'Energie pour dire que l'offre augmente et la demande baisse", a souligné Phil Flynn, de Price Futures Group.

"En l'absence d'autres nouvelles majeures", le fait que "les tensions géopolitiques entre la Turquie et la Syrie", qui ont soutenu les prix du brut ces deux derniers jours, "ne se soient pas concrétisées" a aussi fait redescendre un peu la pression, a souligné Bill Baruch, de iiTrader.

Les rapports entre la Turquie et la Syrie sont exécrables depuis que cinq civils turcs ont été tués le 3 octobre par un obus syrien à la frontière et la situation restait tendue vendredi après l'interception cette semaine en Turquie d'un avion syrien venant de Moscou.

Les opérateurs ont par ailleurs profité de l'écart important entre les prix du Brent à Londres et ceux du WTI à New York, qui a dépassé les 23 dollars au cours de la séance, soit son plus haut niveau depuis fin octobre 2011 selon les experts de Barclays, pour opérer des prises de bénéfices en revendant du pétrole européen.

"Cette liquidation massive du Brent a mis beaucoup de pression sur le WTI", a remarqué M. Baruch.

Les prix ont aussi reculé "dans le sillage des marchés financiers", qui ont terminé en baisse en Europe et se dirigeaient à New York vers une clôture dans le rouge, a ajouté l'expert.

rp



(AWP / 15.10.2012 06h21)


Commenter Le brut termine dans le rouge à New York, inquiétudes sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite