Menu
A+ A A-

Le brut conforte son rebond, soutenu par les inquiétudes sur l'offre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leur rebond mardi en fin d'échanges européens, soutenus par les violences entre la Syrie et la Turquie, qui laissent redouter des perturbations de l'offre de brut, mais le marché restait cependant hanté par les craintes sur une économie mondiale morose.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 113,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,65 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance montait de 1,99 dollar à 91,32 dollars.

Les cours du brut "tirent un soutien du ralentissement de la production en mer du Nord", en raison du redémarrage plus lent que prévu de plateformes dans la région après une période de maintenance en septembre, "mais surtout des tensions persistantes au Moyen-Orient", soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital, citant les violences transfrontalières entre la Syrie et la Turquie.

L'artillerie turque a répliqué lundi, pour la sixième journée consécutive, en tirant sur des positions de l'armée fidèle au président syrien Bachar al-Assad, après des tirs sur le territoire turc en provenance de Syrie. Ces violences faisaient redouter au marché des perturbations dans les acheminements d'hydrocarbures transitant dans la région.

Par ailleurs, "des rebelles au Soudan ont attaqué lundi la capitale provinciale de la principale région productrice de pétrole dans le pays" frontalière du Soudan du Sud, ajoutaient les experts de Commerzbank.

"Ces violences pourraient mettre en danger les accords de paix" conclus le 27 septembre entre Soudan et Soudan du sud, qui avaient permis le redémarrage de la production de brut sud-soudanaise, interrompue au début de l'année en raison d'un différend entre les deux pays, soulignait-on chez Commerzbank.

La prudence restait cependant de mise parmi les investisseurs, après l'abaissement par le Fonds monétaire international (FMI) de ses prévisions de croissance mondiale. Le FMI a notamment revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la Chine (deuxième pays consommateur de brut), en 2012 et 2013.

Dans les jours qui viennent, "ces prévisions économiques décevantes vont probablement plomber le moral des investisseurs, et alimenter de sérieuses inquiétudes sur un ralentissement appuyé de la demande mondiale de brut", observait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Dans ce contexte, les opérateurs seront attentifs aux statistiques du Département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves pétrolières du pays, qui seront publiées jeudi (avec un jour de décalage, lundi ayant été férié aux Etats-Unis). "Ces chiffres fourniront des précisions sur le niveau de la demande américaine" de brut, notait Mme Sokou.

Par ailleurs, le rebond des cours du brut était aussi limité "par l'engagement réitéré par l'Arabie saoudite à maintenir une offre de brut abondante sur les marchés", ajoutait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy.

Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi s'est appliqué mardi à apaiser les inquiétudes sur l'offre mondiale de brut, en déclarant que son pays, premier exportateur d'or noir au monde, s'engageait à satisfaire les besoins du marché pétrolier, en marge d'une réunion pétrolière à Ryad.

rp



(AWP / 09.10.2012 18h31)


Commenter Le brut conforte son rebond, soutenu par les inquiétudes sur l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite