Menu
RSS
A+ A A-

Le cours se replie, les craintes sur Chine et dollar renchéri pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole restaient en baisse lundi en fin d'échanges européens, plombés par un renchérissement du dollar et toujours pénalisés par les incertitudes sur la demande énergétique mondiale alimentées par les doutes sur la croissance chinoise.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 111,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 75 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 70 cents à 89,18 dollars.

Après avoir connu de violentes fluctuations en dents de scie la semaine dernière, les cours de l'or noir perdaient de nouveau du terrain lundi dans un marché sans grand élan, avec un volume d'échanges limité par un jour semi-férié (Columbus Day) aux Etats-Unis.

"Le renchérissement du dollar ce lundi a incité les opérateurs à se désengager de leurs positions haussières sur le marché du pétrole, alors que retombe l'enthousiasme des bons chiffres sur l'emploi américain de vendredi", expliquait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

Le renforcement du billet vert, face à un euro sous la pression d'un regain d'incertitudes dans la zone euro, contribuait à rendre moins attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "la Banque centrale (BM) a ravivé les inquiétudes sur la croissance économique mondiale en abaissant ce matin ses prévisions pour l'Asie et en particulier la Chine", deuxième consommateur de brut de la planète, ajoutait M. Razaqzada.

Ainsi, la croissance économique de la Chine, deuxième économie de la planète, ne devrait être que de 7,7% cette année, contre 9,3% l'an dernier, selon les nouvelles prévisions de la BM, un ralentissement de nature à peser sur ses besoins énergétiques.

"Le Fonds monétaire international (FMI), qui se réunit cette semaine à Tokyo, devrait également abaisser ses prévisions pour l'économie mondiale" et conforter "le comportement dans l'ensemble très prudent" que les opérateurs ont adopté "ces deux dernières semaines", soulignait Tamas Varga, du courtier PVM.

Les cours du barils sont néanmoins parvenus à limiter quelque peu leurs pertes dans la seconde moitié des échanges européens: "il y a eu un certain répit", dans un marché rassuré par le lancement par l'Eurogroupe du Mécanisme européen de stabilité (MES), pare-feu financier destiné à enrayer la crise de la dette, estimait Fawad Razaqzada.

L'écart entre les deux prix de référence, à Londres et à New York, se maintenait cependant à un niveau toujours élevé, à plus de 22 dollars, en raison de dynamiques contrastées, précisaient les experts de Commerzbank.

Ainsi, le WTI new-yorkais, basé sur la production de brut texan, est pénalisé de surcroît par l'abondance des réserves pétrolières américaines.

En revanche, le Brent londonien voit son recul tempéré par les inquiétudes des investisseurs sur l'offre d'or noir, avivées par les violences frontalières entre la Turquie et la Syrie et le redémarrage plus lent que prévu de plateformes dans la mer du Nord à l'issue d'une période de maintenance en septembre.

ft



(AWP / 08.10.2012 18h55)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 12:29

Le pétrole baisse alors qu'un accord se profile à Vienne

Londres: Les prix du pétrole baissaient significativement jeudi en cours d'échanges européens, alors que le marché entrevoit de plus en plus une...

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite