Menu
A+ A A-

En hausse, aidé par un dollar affaibli

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leur rebond jeudi en fin d'échanges européens, à la faveur d'un affaiblissement du dollar, mais le marché restait prudent, toujours hanté par les craintes sur la demande mondiale et à la veille d'un rapport très attendu sur l'emploi américain.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 110,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,02 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,63 dollar à 89,77 dollars, se ressaisissant après être descendu dans les échanges asiatiques jusqu'à son plus bas niveau depuis deux mois, à 87,91 dollars.

"Après le mouvement de baisse des quatre dernières séances", les investisseurs effectuaient jeudi quelques achats à bon compte, d'autant plus que "l'affaiblissement du dollar a apporté un facteur de soutien bienvenu", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le fléchissement du billet vert, face à un euro revigoré par des propos encourageants du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, contribuait à rendre plus attractifs les achats de brut, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "les chiffres sur les stocks américains publiés mercredi, en montrant des reculs des réserves de brut et d'essence, étaient plutôt de nature à rasséréner le marché", ajoutait Mme Sokou.

Le Département américain de l'Energie (DoE) a ainsi fait état d'une baisse inattendue de 500'000 barils des réserves de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 28 septembre, alors que les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswires misaient sur une augmentation de 1,7 million de barils.

Le raffermissement des cours du baril était en outre alimenté par les craintes persistantes de perturbations dans la production d'or noir au Moyen-Orient, alors que s'intensifient les tensions géopolitiques dans la région.

Ainsi, la Turquie poursuivait jeudi ses bombardements sur la Syrie en riposte aux tirs syriens meurtriers de la veille sur un village frontalier sur son territoire, et les opérateurs surveillaient la situation en Iran, agitée cette semaine par des manifestations contre la chute de la monnaie locale.

Mais le marché restait néanmoins "hanté par les incertitudes sur la demande et une offre (mondiale d'or noir) qui reste abondante", les opérateurs demeurant sur leurs gardes avant le rapport sur l'emploi aux Etats-Unis, publié vendredi, et considéré comme un baromètre de la vigueur de la première économie mondiale, estimait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Selon des chiffres diffusés mercredi par le cabinet ADP, les embauches ont baissé moins fortement que prévu dans le secteur privé américain, mais les nouvelles inscriptions au chômage sont remontées dans le pays dans les derniers jours de septembre, d'après des chiffres hebdomadaires publiés jeudi.

Les prix du baril avaient chuté de plus de 3 dollars à Londres comme à New York mercredi, "un repli qu'on peut attribuer à l'assombrissement du moral des investisseurs", rappelait Philip Wiper, analyste du courtier PVM, pointant notamment "les inquiétudes sur la demande mondiale", avivées par des indicateurs ternes dans le secteur des services en Chine, deuxième pays consommateur de brut.

ds



(AWP / 04.10.2012 18h31)


Commenter En hausse, aidé par un dollar affaibli


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite