Menu
A+ A A-

Le brut au plus haut depuis septembre 2008 à Londres, porté par la Libye

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole accentuaient leurs gains lundi en fin d'échanges européens, évoluant à Londres à des niveaux plus vus depuis septembre 2008, portés par des inquiétudes sur l'approvisionnement d'or noir alimentées par une flambée de violence en Libye.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 104,78 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,26 dollar par rapport à la clôture de vendredi, après avoir atteint 105,15 dollars, un sommet depuis le 25 septembre 2008.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars grimpait de 3,91 dollars à 90,11 dollars, après être monté à 90,52 dollars, son niveau le plus élevé depuis deux semaines.

En Libye, le bilan de la répression des manifestations ne cesse de s'alourdir et dépasse les 230 morts, selon l'association Human Rights Watch alors que Seïf Al-Islam, le fils du colonel Mouammar Kadhafi dont les manifestants réclament le départ, a lui-même reconnu que le pays est au bord de la guerre civile.

Certaines entreprises étrangères présentes en Libye, comme les compagnies pétrolières BP, Statoil et Total, organisent l'évacuation d'une partie de leur personnel expatrié sur place.

"Les tensions au Moyen-orient et en Afrique du Nord, principalement en Libye, ont propulsé le cours du brut au-dessus de 105 dollars", observait Kathleen Brooks, analyste chez Forex.com.

Les analystes de Commerzbank faisaient d'ailleurs notamment état de propos d'un chef tribal qui menace de suspendre les exportations de brut si la violence contre les manifestants se poursuit.

La Libye, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), est le quatrième producteur de pétrole en Afrique, avec près de 1,8 million de barils par jour et possède des réserves évaluées à 42 milliards de barils.

Les manifestations contre les régimes autoritaires en place se poursuivaient également à Bahreïn, au Yémen, en Irak et au Maroc.

Les courtiers achetaient massivement du Brent de la mer du Nord, car toute perturbation des approvisionnements au Moyen-Orient affecterait en premier lieu le marché européen.

Et le baril pourrait même retrouver ses sommets de juillet 2008, à 147 dollars à Londres et New York, si les troubles qui secouent le Moyen-Orient venaient à s'étendre au premier producteur mondial de brut, l'Arabie saoudite, estimait Rebecca Seabury, analyste de la firme énergétique britannique Inenco.

Malgré un bond de près de 4 dollars lundi, les gains du WTI côté à New York restaient limités par la surabondance persistante des stocks aux Etats-Unis, notamment des réserves, proches de la saturation, de Cushing (Oklahoma, sud), principal centre de stockage du pays.

tt

(AWP/21 février 2011 18h30)

Commenter Le brut au plus haut depuis septembre 2008 à Londres, porté par la Libye



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    dimanche 21 janvier 2024

    Libye: reprise de la production pétrolière sur un site majeu…

    Tripoli: La Compagnie nationale de pétrole (NOC) en Libye a annoncé dimanche la reprise de la production pétrolière sur l'un des plus...

    lundi 13 juin 2022

    La Libye perd 1,1 million de barils par jour en fermant la q…

    Tripoli: La Libye perd sa production de pétrole au rythme de 1,1 million de barils par jour, a déclaré le ministre libyen...

    dimanche 17 avril 2022

    Libye: production suspendue sur un important champ pétrolier

    Tripoli: La Compagnie nationale de pétrole (NOC) en Libye a annoncé dimanche la suspension de la production sur un important champ pétrolier...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite