Menu
RSS
A+ A A-

Asie: le brut en baisse à cause de la Chine (91,63 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Le pétrole s'affichait en baisse lundi, après la publication d'indicateurs signalant une contraction de la production manufacturière en Chine en septembre, pour le deuxième mois consécutif.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 56 cents à 91,63 dollars, et le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance lâchait 40 cents à 111,99 USD.

"Nous avons eu ce matin les chiffres officiels du PMI des directeurs d'achat, après l'enquête de la HSBC ce week-end, qui soulignent une nouvelle contraction" de la production manufacturière en Chine en septembre, notent les analystes de IG Markets.

"Avec des demandes intérieure et extérieure qui ralentissent pour l'Empire du milieu, le gouvernement chinois ne peut pas faire l'impossible pour relancer la croissance", ont-ils ajouté.

L'indice PMI des directeurs d'achat compilé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), publié lundi, s'est élevé le mois dernier à 49,8, contre 49,2 en août. Un chiffre inférieur à 50 indique une contraction de l'activité par rapport au mois précédent, un chiffre supérieur une expansion.

Un autre indice PMI publié samedi par la banque HSBC s'est pour sa part établi à 47,9 en septembre, en contraction pour le 11ème mois consécutif, avec un recul également plus faible qu'en août (47,6).

L'écart entre les deux indices PMI s'explique par une différence entre les échantillons des deux institutions, la CFLP mesurant un plus grand nombre de sociétés mais accordant aussi plus d'importance aux entreprises d'Etat, alors que la banque HSBC privilégie le secteur privé.

La Chine connaît un ralentissement de sa croissance, le Produit intérieur brut ayant crû de seulement 7,6% au deuxième trimestre. Il s'agit de la plus mauvaise performance depuis le début de la crise économique mondiale en 2008-2009, et du sixième trimestre d'affilée de décélération de la croissance.

Vendredi, le pétrole avait clôturé en hausse à Londres et New York en raison de craintes sur la situation géopolitique au Moyen-Orient

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre avait gagné 34 cents, à 92,19 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance avait pris 38 cents à 112,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

mm



(AWP / 01.10.2012 06h28)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite