Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, soutenu par les tensions accrues autour de l'Iran

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient mardi en fin d'échanges européens, soutenus par la récente montée des tensions entre l'Iran et les pays occidentaux, qui laissaient redouter des perturbations de l'offre d'or noir au Moyen-Orient.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 111,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, progressant de 1,21 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 75 cents, à 92,68 dollars.

Après leur recul de la veille, alimenté par un regain d'inquiétudes sur la zone euro, les prix du baril se reprenaient à la faveur d'un regain de tensions géopolitiques au Moyen-Orient, le dossier iranien concentrant de nouveau l'attention des opérateurs.

"L'accroissement des risques sur les approvisionnements de brut, notamment en raison des tensions accrues entre l'Iran et l'Occident, a donné un coup de fouet aux prix du pétrole", observait Fawad Razaqzada, analyste du courtier GFT Markets.

Alors que l'armée d'élite du régime iranien, les Gardiens de la Révolution, a dévoilé lundi de nouveaux missiles sol-air de moyenne portée, Paris, Londres et Berlin ont fait état de leur volonté de renforcer les sanctions de l'Union européenne (UE) contre le programme nucléaire iranien.

"La porte est ouverte pour de nouvelles sanctions encore plus sévères contre l'Iran (...) dans l'espoir que le pays se trouve contraint à capituler sur ses ambitions nucléaires", mais cette pression pourrait aussi pousser Téhéran à réagir et "cela accroît donc les risques d'une perturbation de l'offre pétrolière" dans la région, estimait Olivier Jakob, du cabinet Petromatrix.

Téhéran a ainsi menacé à de nombreuses reprises de fermer le détroit d'Ormuz, qu'il contrôle et par lequel transite environ un tiers du trafic pétrolier maritime mondial.

Le président américain Barack Obama a promis mardi que les Etats-Unis feraient "ce qu'ils doivent faire" pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, tandis que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est inquiété de "la rhétorique de guerre assourdissante" entre Israël et Téhéran.

"L'escalade des tensions (entre l'Iran et Israël) devrait rester au stade de la rhétorique hostile" mais "cela entretient la nervosité du marché" du pétrole, observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Cependant, en dépit des inquiétudes sur le Moyen-Orient, "le marché mondial reste pour le moment bien approvisionné", tempérait-il, notant que l'Arabie saoudite, premier pays exportateur de brut, avait promis de gonfler sa production et que la demande mondiale restait affaiblie par un environnement économique morose, ce qui pourrait limiter toute hausse des cours.

rp



(AWP / 25.09.2012 18h31)



Commenter Le brut grimpe, soutenu par les tensions accrues autour de l'Iran

Le pétrole en Iran


dimanche 14 janvier 2018

Le pétrolier iranien en flammes au large de la Chine a coulé…

pékin: Un pétrolier iranien en feu a coulé huit jours après sa collision au large de la Chine, ont rapporté dimanche les...

jeudi 11 janvier 2018

Chine: le pétrolier toujours en feu, début de polémique en I…

Pékin: La Chine tentait toujours jeudi d'éteindre le feu à bord d'un pétrolier iranien au large de ses côtes, tandis qu'en Iran...

lundi 27 novembre 2017

L'Irak veut développer ses champs pétroliers près de l'Iran …

Bagdad: L'Irak a appelé lundi les compagnies étrangères à explorer et exploiter huit champs pétroliers et gaziers sur sa frontière avec l'Iran...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite