Menu
A+ A A-

Le brut démarre en baisse à New York, inquiet pour la demande

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont démarré la séance en baisse jeudi, s'enfonçant encore sous le seuil de 92 dollars le baril, dans un contexte d'inquiétudes économiques croissantes et de craintes pour la demande mondiale.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, dont c'est le dernier jour de cotation, lâchait 56 cents, à 91,42 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Il semble que nous entrions en phase de consolidation, dans une fourchette de prix évoluant entre 88 dollars le baril et 92 dollars, comme au mois d'août", a relevé John Kilduff, de Again Capital.

La veille, les prix avaient plongé de 3,31 dollars, dans un contexte d'abondance accrue de l'offre, les réserves de brut aux Etats-Unis ayant enregistré une hausse hebdomadaire inattendue de 8,5 millions de barils.

Au total, les cours de l'or noir ont abandonné environ 10 dollars depuis le début de la semaine, sombrant à leurs plus bas niveaux depuis début août, dans un marché hanté par les craintes d'un violent ralentissement de la consommation pétrolière mondiale et déjà sévèrement refroidi par des informations de presse évoquant l'intention de l'Arabie saoudite, premier exportateur pétrolier, de grossir sa production d'or noir pour contenir les prix.

"Ce n'est pas un environnement évident pour le marché du brut, la pression reste très forte sur le plan économique, et sur le front de la demande, et cela fait partir les prix à la baisse", a ajouté M. Kilduff.

Les statistiques économiques publiées jeudi de la Chine aux Etats-Unis, en passant par l'Europe, assombrissaient l'humeur des courtiers sur l'ensemble des places financières.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage se sont révélées "plus élevées qu'attendu, ne reculant que de 3000 inscriptions pour s'établir à 382'000 demandes d'allocations" de chômage dans le pays du 9 au 15 septembre", ont relevé les analystes de RDQ Economists.

La prévision médiane des analystes était de 375'000 inscriptions.

Par ailleurs, un indicateur chinois a fait état d'une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en septembre, le onzième recul mensuel consécutif, malgré les récentes mesures de relance prises par les autorités.

Enfin dans l'ensemble de la zone euro, l'activité du secteur privé a, contre toute attente, enregistré en septembre sa plus forte contraction en plus de trois ans, douchant les espoirs des investisseurs sur la santé de l'économie.

tt



(AWP / 20.09.2012 15h50)


Commenter Le brut démarre en baisse à New York, inquiet pour la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite