Menu
RSS
A+ A A-

Asie: en hausse après la dégringolade des dernières séances (92,00 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les prix du pétrole étaient en légère hausse jeudi en Asie sous l'effet de mouvements à l'achat favorisés par la chute des cours la veille à New York, après un bond inattendu des stocks de brut américains et des rumeurs d'intervention de l'Arabie saoudite.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre gagnait 2 cents, à 92,00 dollars, dans les échanges électroniques matinaux tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour échéance en novembre s'appréciait de 43 cents, à 108,62 dollars.

Les cours du brut ont dégringolé ces derniers jours "et les investisseurs le voient comme une aubaine pour revenir sur le marché", a noté Justin Harper, analyste chez la maison de courtage IG Markets à Singapour.

Le département de l'Energie" (DoE) a fait état mercredi d'une hausse inattendue des stocks aux Etats-Unis de 8,5 millions pour les stocks de brut, contre seulement 500.000 barils attendus par les analystes, et 11,4 millions de barils pour les stocks d'essence contrairement aux attentes des analystes qui tablaient sur une hausse de 700.000 barils.

Cet indicateur très variable d'une semaine sur l'autre traduit une demande en berne aux Etats-Unis et souligne les difficultés de la première économie mondiale à relancer durablement son activité et sa consommation.

D'autre part, l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, est devenue en mars le premier producteur de pétrole de la planète en portant sa production à 9,923 millions de barils par jour (mbj), devançant la production russe, qui est de 9,920 mbj.

Des rumeurs lui prêtent l'intention de pomper à nouveau plus de 10 millions de barils de brut par jour (mbj) afin de contenir la hausse des cours alors que les Etats-Unis et plusieurs pays européens se tiendraient prêts à puiser dans leurs réserves stratégiques.

Après un premier plongeon violent lundi à New York et à Londres, pour des raisons qui restent mystérieuses, le baril de WTI a dévissé de 3,31 dollars mercredi, à 91,98 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), s'établissant ainsi à des niveaux plus vus depuis début août.

De même, à Londres, le baril de Brent a terminé à 108,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), décrochant de 3,84 dollars par rapport à la clôture de mardi, et revenant également à des seuils plus observés depuis le début du mois précédent.

jq



(AWP / 20.09.2012 06h18)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 12:29

Le pétrole baisse alors qu'un accord se profile à Vienne

Londres: Les prix du pétrole baissaient significativement jeudi en cours d'échanges européens, alors que le marché entrevoit de plus en plus une...

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite