Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse, sur fond de révoltes au Moyen-Orient

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en fin d'échanges européens, alors que les opérateurs continuaient de surveiller les mouvements de contestation populaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, durement réprimées par les régimes en place.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 102,94 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars progressait de 1,06 dollar à 87,42 dollars.

"Le mouvement de contestation à travers le Moyen-Orient et en Afrique du Nord entretient les inquiétudes sur de possibles perturbations dans l'offre de brut, spécialement avec des troubles à Bahreïn, au Yémen, en Algérie, en Libye et en Iran: ces pays représentent 10% de la production pétrolière mondiale", soulignait Soozhana Choi, analyste de Deutsche Bank.

Les révoltes populaires contre les régimes autoritaires s'étendaient à travers le monde arabe vendredi, jour de grande prière, réprimées par des démonstrations de force qui ont fait plus de 30 morts cette semaine.

Contrairement à l'Egypte, la Libye, l'Iran et l'Algérie sont d'importants producteurs de brut, tous trois membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Par ailleurs, la région Moyen-Orient et Afrique du Nord représente 10% des capacités mondiales de raffinage", ajoutait Mme Choi.

"Même si les révoltes anti-gouvernementales restent limitées aux pays (actuellement touchés), la perspective d'un changement de l'équilibre politique de la région incite à reconsidérer les risques, une crainte à long terme pour le marché pétrolier", ajoutait-elle, tout en soulignant que l'abondance des stocks des pays développés était propre à tempérer la hausse des cours.

L'écart entre le Brent échangé à Londres et le WTI coté à New York, qui avait atteint jeudi le niveau sans précédent de 20 dollars, se réduisait quelque peu vendredi.

Le contrat de référence du WTI, pour livraison en mars, "expire mardi prochain, ce qui incite certains investisseurs à couvrir leurs positions et à profiter des arbitrages (entre Brent et WTI), alors que lundi sera jour férié aux Etats-Unis", relevait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Les courtiers avaient acheté massivement du Brent de la mer du Nord, car toute perturbation des approvisionnements au Moyen-Orient affecterait en premier lieu le marché européen.

A l'inverse, le baril de brut texan, référence du marché new-yorkais, est plombé par la surabondance des stocks aux Etats-Unis, notamment des réserves, proches de la saturation, de Cushing (Oklahoma, sud), principal centre de stockage du pays.

Le marché londonien avait cependant réduit ses gains vendredi en début de séance européenne, après l'annonce d'un nouveau relèvement des taux de réserves obligatoires des banques en Chine, les opérateurs redoutant que les mesures de resserrement monétaire n'affectent la consommation énergétique du géant asiatique.

fah

(AWP/18 février 2011 18h32)


Commenter Le brut poursuit sa hausse, sur fond de révoltes au Moyen-Orient

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite